CRL: les As devront se méfier du Thunder

SAINT-BASILE – Même s’il a terminé au septième rang au classement, le Thunder de Perth-Andover peut rivaliser avec tous les clubs du Circuit Roger-Lizotte. Et les As de Saint-Basile, leurs adversaires au premier tour des séries, en sont conscients.

La série B entre les As (22-7-3) et le Thunder (14-17-1) s’amorcera samedi soir, à Saint-Basile (20 h 30). Le deuxième affrontement aura lieu dimanche à Perth-Andover (18 h 30).

En saison, les As ont remporté trois des quatre duels contre le Thunder. De plus, l’écart entre les deux clubs au classement a été de 18 points, des statistiques qu’il faut maintenant laisser dans un grand tiroir, selon leur capitaine, Brian Dorion.

«C’est un élément psychologique qui est bon pour la confiance, mais ça ne veut plus rien dire. Chaque joueur devra être prêt individuellement, nous avons mis l’accent là-dessus à l’entraînement cette semaine. Nous aurons besoin de la contribution de tout le monde et chacun devra avoir le désir de vaincre. Ce sera un bon test pour nous, car évidemment, on vise la deuxième ronde», a commenté Dorion.

Le Thunder a compilé une fiche de 10 victoires et six défaites à domicile cette saison. Même s’il a terminé au septième rang au classement, il revendique le quatrième meilleur dossier à ce chapitre.

«Le Thunder n’est pas facile à vaincre sur sa patinoire. On n’aura pas le choix de remporter des matchs à Perth-Andover si on veut que la série soit la plus courte possible. Nous savons que nous pouvons compter sur une attaque dangereuse, il faudra resserrer la défensive. Plus ça va
aller en séries, plus ça deviendra important», a continué le capitaine Dorion.

Avant de perdre 12 à 3 contre les As à leur dernier match de la saison, le Thunder y est allé de cinq gains consécutifs. L’attaquant Andrew Estey (41-37=78 points) et le gardien Ben MacFarlane (10-8) ont été des leaders pour Perth-Andover.

«On va oublier cette rencontre, nous allons plutôt mettre l’avantage sur les bonnes choses que nous avons faites durant cette séquence. Les gars devront être prêts pour chaque match, trimer dur et jouer le système. Nous devrons nous concentrer sur la défensive et nous entraider sur la glace», a analysé l’entraîneur du Thunder, Rick Beaulieu.

Il a ajouté que ses protégés devront accorder une attention particulière au prolifique trio composé d’André Mercure (42-72=114), Michel Lavoie (48-36=84) et Paul Pelletier (16-31=47).