Antoine Vermette échangé à Phoenix

COLUMBUS, Ohio – Les Coyotes de Phoenix ont acquis l’attaquant québécois Antoine Vermette des Blue Jackets de Columbus, mercredi.

Le réseau TSN a le premier rapporté la nouvelle. En retour, les Jackets mettent la main sur le choix de deuxième tour des Coyotes au prochain repêchage et sur leur choix de cinquième tour en 2013, ainsi qu’un joueur des ligues mineures, qui serait le gardien de but Curtis McElhinney, selon le Columbus Dispatch.

Le choix de deuxième tour a été obtenu au préalable des Sénateurs d’Ottawa tandis que celui de cinquième ronde en 2013 en sera un de quatrième advenant que les Coyotes atteignent le deuxième tour des séries éliminatoires cette saison.

Peu de temps avant l’échange, Vermette avait confié en entrevue à La Presse Canadienne être en «mode attente».

«Si l’équipe songe à échanger Rick Nash, nous savons tous que nous pouvons partir aussi», avait-il déclaré.

Le directeur général des Blue Jackets, Scott Howson, a laissé transpirer dernièrement que la grande vedette de l’équipe n’était plus un intouchable.

Il n’en fallait pas plus pour que la machine à rumeurs s’emballe et on s’attend à ce que Nash passe sous d’autres cieux avant la date limite des échanges, lundi prochain.

«Je ne suis pas surpris de la tournure des événements, avait commenté Vermette. Les dirigeants nous avaient avertis lors de réunions qu’il y aurait des changements draconiens s’il n’y avait pas d’améliorations.»

Les Jackets sont bons derniers de la LNH, avec une maigre pitance de 43 points.

Pour revenir à Vermette, il s’était dit prêt pour toute éventualité, quelques minutes avant de recevoir l’appel de Howson.

«Si on m’échange, ça signifiera qu’une équipe veut de moi et que j’aurai sans doute la chance de participer aux séries, avait-il dit. Sinon, ce sera parce que les Blue Jackets misent sur moi pour l’avenir.»

Il avait admis ne pas connaître une saison à la hauteur sur le plan de la production à l’attaque (huit buts, 19 passes en 60 matchs).

«Mon rôle a changé cette saison, avait-il expliqué. Je joue surtout à l’aile au sein d’un trio à caractère défensif et je n’avais plus de temps de jeu en supériorité numérique. Dernièrement, on a recommencé à m’utiliser en supériorité. Moi, je préfère évoluer à la position de centre. Mais plus que mon propre rendement cette saison, le plus difficile est de composer avec les insuccès de l’équipe.»

Le patineur natif de Saint-Agapit compte six saisons de 16 buts ou plus à son actif. Il a connu sa meilleure campagne en 2009-10, alors qu’il avait récolté 65 points (27-38) dans l’uniforme des Blue Jackets.

En 600 matchs dans la LNH chez les Jackets et les Sénateurs d’Ottawa, qui l’ont sélectionné avec le 55e choix au total du repêchage de 2000, Vermette a marqué 141 buts et ajouté 178 aides pour 319 points. Il est sous contrat pour trois autres saisons, à un salaire annuel de 3,75 millions $ US.

Les Coyotes, qui ont remporté huit de leurs 10 derniers matchs, occupent le septième rang dans l’Ouest avec 69 points, avant les matchs de mercredi. C’est seulement cinq de mieux que les Stars de Dallas, qui sont 10e.