La talent d’un côté, la robustesse de l’autre

TRACADIE-SHEILA – Les amateurs d’arts martiaux mixtes devraient adorer la finale de la division Nord de la Ligue de hockey senior du Nord-Est qui opposera les Alpines de Tracadie-Sheila aux Phantoms de Miramichi!

Rien n’a véritablement changé entre les deux équipes depuis les incidents du début décembre (une mêlée générale qui a mené à 37 matchs de suspension, sans compter les deux ans imposés à James Scott). Au-dessus de 200 minutes de pénalités ont été décernées dans les trois rencontres suivantes.

La rivalité entre les champions de la saison régulière, les Alpines, et les Phantoms, qui ont éliminé le Au P’tit Mousse de Lamèque, est de plus en plus viscérale. Le premier match de cette série 4 de 7 sera présenté vendredi (20 h 30), au Complexe sportif S.-A.-Dionne. La deuxième partie aura lieu dimanche (21 h), à Miramichi.

Le gérant de Tracadie-Sheila, André Saulnier, sait très bien que ses prochains adversaires tenteront une fois de plus d’utiliser la carte de l’intimidation.

«On ne veut pas embarquer dans ce qui pourrait nuire à l’équipe. S’ils veulent nous intimider, on a quand même de gros gars comme Smearer (Corey) et Lagacé (François). On sera là pour jouer au hockey et on ne changera pas notre plan de match», a dit André Saulnier, qui devra se passer de Michel Savoie (pied) pour toute la durée de la série.

«Il y a une rivalité qui s’est développée davantage au cours des dernières années entre nous. Ça va être très intense, a pour sa part souligné l’entraîneur-chef, Brian Basque. Miramichi a une équipe robuste, mais nous aussi on peut frapper et on a beaucoup de vitesse. On peut aussi leur faire mal en avantage numérique.»

Le prolifique Martin McGraw sera certainement un joueur ciblé par les Phantoms. Même si les derniers adversaires de Miramichi au premier tour sont sortis amochés, McGraw ne s’en formalise pas tellement.

«Ça ne nous dérange pas trop. On est en pleine forme. On a de gros gars et il ne devrait pas y avoir de problèmes», a laissé entendre le numéro 9 des Alpines.

«Ça sera robuste c’est certain. Ils fonctionnent avec l’intimidation. Ils peuvent aussi être indisciplinés et faudra alors s’arranger pour marquer sur notre jeu de puissance.»

L’homme de banc des Phantoms, Allan Menzies, ne cache pas qu’il prônera du jeu physique, mais propre.

«Pour compétitionner avec Tracadie-Sheila, on doit jouer de façon physique afin de ralentir leurs attaquants. Il faudra aussi offrir du jeu très solide en zone neutre et en défensive, et surtout, rester en dehors du banc des pénalités. Si on est indisciplinés, on ne pourra pas rivaliser.»