Duel entre des Loups de mer déchaînés et des Chats sauvages ébranlés

MONCTON – Qui arrêtera les Sea Dogs de Saint-Jean? L’équipe de Gerard Gallant vient de remporter 14 rencontres de suite et attend les Wildcats de Moncton de pied ferme mardi soir, au Harbour Station. Une chose est certaine, le gardien Roman Will risque de voir encore une fois de faire une indigestion de rondelles.

L’Acadien Pierre Durepos est l’un des rouages importants des Sea Dogs.

Selon lui, les raisons qui expliquent les succès des champions en titre de la Coupe Memorial sont très simples.

«Les blessures nous ont enfin lâchés», précise-t-il, faisant notamment allusion à Jonathan Huberdeau et Stanislav Galiev, qui se sont absentés durant de longues périodes.

«Plusieurs gars sont aussi revenus du Championnat mondial de hockey junior (Jonathan Huberdeau, Nathan Beaulieu, Tomas Jurco et Charles Coyle), ce qui nous a permis de nous regrouper comme équipe», explique-t-il.

«La chimie est donc encore meilleure qu’elle ne l’était en début de saison», mentionne également l’athlète de Shediac.

Contre vents et marées, les Sea Sogs ont maintenu le cap cette saison.

«Nous avons réussi à remporter plusieurs parties serrées, mais je dirais que toutes les bonnes équipes trouvent des façons de gagner. C’est certain que nous n’avons pas joué 14 parties parfaites, mais nous avons joué en équipe et nous avons accompli de très belles choses», explique Pierre Durepos.

Une des clés du succès des Sea Dogs réside à la ligne bleue.

Durepos fait partie d’un groupe aussi efficace que talentueux, qui comprend également Kevin Gagné, Charles-Olivier Roussel et Nathan Beaulieu.

«Nous essayons de miser sur nos six défenseurs. Il n’y en a pas juste un ou deux qui sont extraordinaires. Nous jouons tous bien présentement», précise-t-il.

Malgré tout, l’Acadien s’attend à tout un match mardi soir face aux Wildcats.

«Ça n’a pas d’importance le nombre de blessés qu’ils ont, ce sont toujours des parties serrées contre eux. Nous avons une très belle rivalité», mentionne l’ancien des Flyers de Moncton dans le midget AAA.

«La clé pour nous, c’est de travailler fort. Si on fait ça, notre talent naturel va éventuellement prendre le dessus», indique Pierre Durepos.

Les Sea Dogs ont une fiche de 5-2-0-0 (10 points) en sept rencontres contre les Wildcats en 2011-2012.

La troupe de Danny Flynn, de son côté, affiche un rendement de 2-2-1-2 (7 points) contre Saint-Jean cette saison.