Michael LeBlanc représentera le Canada aux Championnats mondiaux d’athlétisme en salle

 SYRACUSE, New York – La fusée du Nouveau-Brunswick, Michael LeBlanc, représentera le Canada aux Championnats mondiaux d’athlétisme en salle, du 9 au 11 mars, à Istanbul, en Turquie. 

La machine athlétique de Riverview est en grande forme, elle qui a récemment établi une nouvelle marque personnelle au 60 mètres avec un chrono éclatant de 6s61c, bon pour le 30e rang mondial.

Michael LeBlanc, qui est le premier athlète de l’histoire de la province à participer à cet événement, sera accompagné de quatre autres Canadiens, soit Dylan Armstrong (poids), Nikkita Holder (60 mètres haies), Justin Rodhe (poids) et Justyn Warner (60 m).

«J’ai eu quelques bonnes courses cette saison. Mon but était de me qualifier pour les mondiaux. C’est une étape importante de ma saison», a raconté le jeune homme âgé de
25 ans.

LeBlanc vise le top 8 en Turquie.

«L’objectif est toujours de gagner, mais mon objectif principal est de faire la finale. Ça serait super», a assuré celui dont le père, Hector, est originaire de Campbellton.

Chose certaine, LeBlanc a bien hâte de se mesurer aux hommes les plus rapides de la planète.

«Normalement, je ne suis pas nerveux. J’aime la pression. C’est excitant», a affirmé le marchand de vitesse.

Le directeur technique d’Athlétisme Nouveau-Brunswick, Gabriel LeBlanc, croit en les chances de l’ancienne vedette de la Syracuse University.

«Michael a connu une saison exceptionnelle et nous pensons qu’il a ce qu’il faut pour faire la finale à Istanbul», a dit le directeur technique.

À moins de quatre mois des Jeux olympiques, la fusée pète le feu. LeBlanc souhaite évidemment porter les couleurs du Canada à Londres.

«Je me sens bien, mais c’est encore loin. La saison intérieure fait partie du processus. Mon succès en salle augmente ma confiance et ça ne peut pas faire de tort de courir vite au 60 m», a signalé le sportif de 6 pi et 180 lb. 

Repartir à zéro

Cette décision fut finalement payante pour Michael LeBlanc, qui n’a pas été en mesure de répondre aux attentes en 2011.

Les blessures ont notamment empêché LeBlanc de s’entraîner comme un champion pendant longtemps. Il a alors pris une pause de 10 semaines durant la dernière saison estivale.

«J’ai recommencé à zéro et je suis retourné à la base, car les choses n’allaient pas bien. Depuis quelques années, je travaillais autour des blessures. Nous sommes retournés à la case départ. J’avais besoin de cela physiquement et mentalement», a assuré le jeune homme qui habite maintenant à Syracuse, dans l’État de New York.

Michael LeBlanc se dit sur la bonne voie.

«J’ai établi trois records personnels et c’est le plus vite que je n’ai jamais été. Il y a encore beaucoup de travail à faire avant les Jeux olympiques», a confirmé LeBlanc.

Afin de se qualifier pour le 100 m de la grande danse internationale, il devra à la fois figurer dans le top 3 canadien et réussir un chrono inférieur à 10s18c.