Le Titan est éliminé

BATHURST – Au moins, on ne pourra pas dire que le Titan d’Acadie-Bathurst n’a pas essayé…

Dans une autre rencontre chaudement disputée, les Saguenéens de Chicoutimi ont éliminé les hommes d’Éric Dubois grâce à une victoire de 4 à 3 en prolongation, dimanche après-midi, devant un peu plus de 1900 spectateurs réunis au Centre régional K.-C.-Irving.

C’est Alexandre Roy (1er) qui a mis fin à ce suspense fort excitant à 7:09 en faisant dévier l’offrande d’Andrew O’Brien devant le filet.

Chicoutimi remporte donc cette série 4 de 7, 4-2. Trois des six matchs de la série ont nécessité la période supplémentaire.

Pour le Titan, c’est la quatrième saison consécutive qu’il voit son parcours en séries prendre fin en première ronde.

Christian Ouellet (6e), Steve Lebel (3e) et Jérémy Grégoire (1er) ont aussi enfilé l’aiguille pour les gagnants. Sébastien Trudeau (3e), Jordan Murray (1er) et Mirko Hoefflin (2e) ont riposté.

Le gardien Christopher Gibson (27 arrêts) a empoché le gain. Le Néo-Brunswickois Robert Steeves (29 arrêts) a encaissé la défaite.

Les Saguenéens ont entamé le match de belle façon dans une première période très physique. Ils ont obtenu plusieurs bonnes chances de marquer, entre autres à la suite de revirements qui auraient pu être coûteux.

À l’autre bout de la patinoire, Christopher Gibson a rarement été mis à l’épreuve. Il a toutefois dû se signaler face à Christophe Lalancette, qui s’est retrouvé complètement seul derrière les défenseurs.

Robert Steeves a une fois de plus été brillant, notamment devant Ouellet seul dans l’enclave et lors d’une descente à deux contre un.

L’ancien des Olympiques de Gatineau allait cependant se reprendre, à 9:43. Ouellet a décoché un tir précis des poignets du cercle des mises en jeu alors que le portier des locaux avait la vue obstruée.

En deuxième, les valves se sont ouvertes et quatre buts ont été inscrits, dont trois dans les six premières minutes.

Trudeau a rapidement ramené les Guerriers du Nord dans la rencontre avec un filet à 0:13. Le vétéran a complété le superbe jeu de son coéquipier Zach O’Brien.

À 3:55, Lebel a profité d’un bel effort de Yoan Pinette en fond de territoire pour faire 2 à 1 Chicoutimi. Un peu plus de deux minutes plus tard, le défenseur Murray a pris un lancer de la pointe qui a déjoué Gibson.

Mais à 12:34, les visiteurs ont de nouveau pris les devants. Après deux arrêts miraculeux de Steeves, Grégoire a terminé un bel échange à trois initié par Lebel et Andrew O’Brien.

Au troisième tiers, la troupe de Marc-Étienne Hubert a eu plusieurs occasions d’achever le Titan. Chaque fois, le cerbère néo-brunswickois a résisté.

Avec moins de quatre minutes à faire, Hoefflin a semé l’euphorie dans le Centre régional K.-C.-Irving en créant l’égalité après avoir capté une savante passe de François Godin.

Jérémie Fraser, Ludovic Kabambi, Samuel Robert, Michael Lyle et Guillaume Rousseau étaient absents pour le Titan. Pierre-Maxime Poudrier, Simon Tremblay et Elliot Bisson manquaient à l’appel pour les Saguenéens.

Chicoutimi affrontera maintenant au deuxième tour l’Acadien Justin Haché et les Cataractes de Shawinigan.

«LES GARS ONT TOUT DONNÉ CE QU’ILS AVAIENT À DONNER» – CHRISTOPHE LOSIER

BATHURST – En dépit de la déception, le Titan d’Acadie-Bathurst est sorti du vestiaire une dernière fois avec la tête haute.

Alors que la plupart des experts pensaient que les Saguenéens de Chicoutimi ne feraient qu’une bouchée des protégés d’Éric Dubois, c’est tout le contraire qui s’est produit.

«Les gars ont tout donné ce qu’ils avaient à donner. On a souvent tiré de l’arrière. On a démontré du caractère. On a toujours gardé notre calme. En prolongation, n’importe quel tir peut entrer dans le but et c’est ce qui est arrivé», a exprimé le capitaine, Christophe Losier.

Selon le vétéran âgé de 20 ans, le premier duel a fait une grosse différence dans la série (un revers de 3 à 1 à Chicoutimi).

«On avait le vent dans les voiles dans ce match. Ils ont marqué un but chanceux et ont pris du momentum par la suite.»

Losier aimerait maintenant poursuivre sa carrière dans la East Coast Hockey League, au niveau universitaire ou, en dernier recours, dans la Ligue nord-américaine de hockey du Québec.

«J’ai adoré mon passage à Bathurst. Il n’y avait pas beaucoup de gens dans les gradins, mais ceux qui étaient là étaient des vrais. Même quand il y avait des tempêtes, ils étaient au rendez-vous.»

L’attaquant Sébastien Trudeau était également très fier de ses coéquipiers.

«On est encore revenus de l’arrière ce soir (dimanche). Les gars voulaient gagner. Ils avaient une fierté et ont démontré beaucoup de caractère.»

Comme Losier, Trudeau croit que la première partie a été déterminante dans l’issue de la série.

«On avait bien commencé. On n’a pas pu aller la chercher comme on voulait. On a ensuite semblé déstabilisés dans le deuxième match (défaite de 6 à 1).»

Le vétéran âgé de 20 ans prendra le temps de décompresser avant de penser à son avenir. Il a cependant fait savoir qu’il aimerait continuer à jouer au hockey et que les Aigles Bleus de l’Université de Moncton l’avaient approché.

L’entraîneur-chef du Titan, Éric Dubois, n’a pas manqué de saluer l’effort des siens. Le pilote Dubois y a d’ailleurs cru jusqu’à la toute fin.

«Je croyais sincèrement qu’on pouvait l’emporter. On voulait leur jouer un troisième tour. Je voyais beaucoup d’ingrédients qui auraient pu nous permettre d’aller causer la surprise à Chicoutimi mardi», a-t-il indiqué.

«Toutes les défaites sont dures à prendre, mais surtout celles en prolongation qui mettent fin à ta saison. Mais on a tiré le maximum des joueurs. Il n’y avait plus grand jus à presser du citron.»

Dans le clan des Saguenéens, une pression énorme venait de tomber.

«Ça va faire du bien à tout le monde. On sentait que ce serait une série difficile. Je suis vraiment fier des gars. Ils ont exécuté le plan de match à la lettre dans les deux premières périodes. En troisième, une certaine nervosité s’est installée et on a quelque peu levé le pied», a mentionné l’homme de banc de Chicoutimi, Marc-Étienne Hubert. – SD