C’est parti pour le 2e Grand défi des héros du coeur

BOUCTOUCHE – Le 2e Grand défi des héros du coeur a pris son envol jeudi matin à Bouctouche.

Jusqu’à lundi, 36 cyclistes, jeunes et moins jeunes, feront une boucle de 1200 kilomètres autour du Nouveau-Brunswick.

Leur objectif est d’amasser des fonds pour lutter contre la pauvreté par le biais des réseaux d’inclusion communautaire.

La grande majorité des participants effectueront de 50 à 100 km par jour. Seulement cinq athlètes ont accepté le défi de parcourir tout le trajet. L’an dernier, personne n’avait réussi à tout pédaler.

«Je pense que je suis capable. Le voyage est sur la route, mais le vrai voyage, c’est dans la tête. Après plus de 150 km par jour, tu ne peux pas avoir plus mal», a commenté Daniel Mallais, un sportif âgé de 36 ans.

Marilyne Nowlan, élève connue pour ses prouesses en athlétisme aux Jeux de l’Acadie, fait partie des jeunes qui en seront à leur deuxième participation.

«Nous sommes mieux équipés et nous sommes mieux préparés cette année. J’ai eu du fun l’année passée», a commenté la vedette de Bouctouche.

Après avoir reçu la permission de sa mère ce printemps, Courteney Cormier n’a pas hésité à se joindre au peloton.

«J’aime relever les défis et traverser la région de Saint-Quentin va en être tout un», a raconté la fille âgée de 13 ans de Saint-Thomas-de-Kent.

Les responsables, qui voulaient récolter plus de 100 000 $ pour leur cause en 2011, ont réajusté leur tir cette année. Ils souhaitent amasser 12 000 $. Les cyclistes s’arrêteront à Caraquet, à Camp-bellton, à Grand-Sault et à Fre-dericton, où ils passeront une nuit.

Gonflé à bloc dans le gymnase de l’école Dre-Marguerite-Michaud de Bouctouche, où a eu lieu le lancement officiel jeudi matin, le grand manitou de ce défi, Sylvain LeClerc, affichait un large sourire.

«C’est rassembleur et mobilisateur comme projet. Les jeunes et les adultes grandissent. Ça change complètement la vie des jeunes. Après avoir relevé ce défi, le mot impossible a deux lettres de trop», a-t-il dit en souriant.

L’aventure de cette année est dédiée à Michelle Hébert, une enseignante de Bouctouche décédée en 2001 à l’âge de 42 ans. Son nom apparaît sur le maillot des cyclistes.

La famille de Michelle était sur place pour le grand départ.

«Ça nous fait chaud au coeur», a lancé son fils cadet, Nicholas.
Roger Mazerolle, un ami, a lu un poème à sa mémoire.

«Elle serait fière, surtout du poème», a assuré son fils aîné, Benoît.

La quarantaine de cyclistes arrivera lundi à 18 h 30 au Centre multifonctionnel James-K.-Irving de Bouctouche, où sera présentée l’Expo Onze.