Une quinzaine d’athlètes néo-brunswickois au demi-Ironman Eagleman

DIEPPE – Environ 2400 athlètes, dont au moins quinze Néo-Brunswickois, prendront part au demi-Ironman Eagleman présenté dimanche à Cambridge, dans l’État du Maryland.

Vincent Légère et Mélanie Bor­dage, tous deux de Dieppe, effectueront, entre autres, le voyage en sol américain.

Âgé de 38 ans, Légère est un triathlète expérimenté. Plus tôt cette année, il a réussi le demi-Ironman de Galveston, au Texas, avec un chrono de 4h29m51s.

«Je me sens bien, même si j’ai eu des mauvaises nouvelles en avril. J’ai perdu mon emploi avec les coupes du fédéral. Ce fut difficile de m’entraîner pendant ce mois. J’ai toutefois donné la claque en mai», a indiqué celui qui était technicien chez Radio-Canada.

Au Texas, il avait pris le 57e rang au classement cumulatif et le troisième échelon dans son groupe d’âge. Le défi sera de taille dimanche.

«C’est probablement la course la plus compétitive du calendrier, car elle a lieu dans une région centrale. New York (4 h de route), Phila­delphie (2 h 40), Washington (2 h) et Baltimore (1 h 40) ne sont pas très loin», a expliqué celui qui est originaire du comté de Kent.

Légère vise un temps inférieur à 4h30m.

«J’ai fait le travail et je suis prêt mentalement, a-t-il assuré. C’est la première fois que mon père va me voir courir dans un demi-Ironman. J’ai bien hâte!»

En ce qui concerne Mélanie Bordage, une jeune femme âgée de 27 ans qui a grandi à Rogersville, elle en sera à son premier «vrai» demi-Ironman.

En 2006, à Mactaquac, elle avait participé à une course aux distances demi-ironman, mais cet événement ne faisait pas partie de la série officielle. Elle avait pris environ 5h45m pour traverser la ligne d’arrivée.
Bordage compte cependant un Ironman à sa fiche. En 2011, elle s’est rendue à Penticton, en Colombie-Britannique, où elle a relevé le défi avec brio.

«Je ne m’attends pas de me qualifier pour le championnat mondial, mais je m’attends de bien faire. Je suis prête», a fait savoir celle qui est hygiéniste dentaire de profession.

Après le Maryland, Bordage prévoit ralentir la cadence.

«Je pourrai ensuite avoir mon été. Je vais prendre une petite pause et je vais continuer de m’entraîner. Je vais sûrement faire quelques petits triathlons. C’est toujours le fun», a-t-elle fait savoir.

Outre Légère et Bordage, Simonne Collette, Lisa LeBlanc, Pierre LeBlanc, Michel Léger et Danielle Mcardle, tous de Dieppe, Mike Freeman, Scott Hare, Chris Hawkes, Steven Kikkert, Georges Richard et Kim Buck, tous de Moncton, Daniel Després, de Cocagne, et Chris Burke, de Lutes Mountain, font partie des autres Néo-Brunswickois présents au Maryland.