LHSNE: même nombre de clubs, mais plus de matchs

CARAQUET – À moins qu’une ou deux municipalités manifestent l’intention de rallier les rangs de la Ligue de hockey senior Nord-Est d’ici le 15 août, le circuit entamera à la fin d’octobre sa deuxième saison d’existence avec les six mêmes formations et un calendrier allongé qui fera passer le nombre de matchs des équipes de 18 à 24.

Le président de la LHSNE, Roger Brun, qui n’est pas peu fier des résultats de la première campagne, anticipe une saison encore plus spectaculaire en 2012-2013.

«Nous sommes extrêmement heureux de la parité qui s’est installée entre les équipes et nous tenons à ce que ça reste ainsi, dit-il. Les amateurs adorent ça. Ils apprécient le fait que le gagnant de chaque match ne soit pas connu à l’avance. Plusieurs rencontres des séries éliminatoires ont d’ailleurs nécessité des prolongations. Notre site web a également été un grand succès avec plus d’un million de clics à sa première saison.»

Lors d’une récente – et longue – réunion de quatre heures, les dirigeants du circuit ont procédé à quelques changements en vue de la prochaine campagne.

Ainsi, le calendrier comprendra dorénavant 24 parties. Chaque équipe devra disputer six rencontres contre les clubs de sa division et quatre autres contre les formations de l’autre section.

De plus, le règlement des parties de quatre points lors des matchs interdivisions a été aboli et chaque victoire ne procurera désormais que deux points à l’équipe gagnante.

Parmi les autres changements annoncés, il n’y aura maintenant qu’un seul repêchage pour les joueurs en provenance des territoires libres tels que les régions Chaleur et Restigouche, ainsi que le Grand Moncton. Chaque hockeyeur qui souhaite rallier les rangs du circuit est prié de communiquer leur intention d’ici le 8 octobre.

Le repêchage aura lieu le mardi
9 octobre et c’est le Au P’tit Mousse de Lamèque qui aura l’honneur de sélectionner en premier.

Suivront dans l’ordre les Pêcheurs de Cap-Pelé, les Phantoms de Miramichi, les JC’s de Bouctouche, les Alpines de Tracadie-Sheila et les Acadiens Maisons Levesque de Memramcook, champions en titre du circuit. De plus, chaque équipe ne pourra désormais compter que sur cinq anciens joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec ou encore du hockey universitaire.

Les équipes pourront de plus aligner deux anciens porte-couleurs d’un circuit semi-professionnel ou professionnel. Également, chaque formation est tenue de compter sur un minimum de 11 hockeyeurs locaux dans sa liste de 25 joueurs.

La question de l’arbitrage a aussi été soulevée et les officiels (arbitres et juges de lignes) locaux devront maintenant avoir au minimum un niveau 5 pour travailler dans un match de la LHSNE. En séries éliminatoires, il sera par ailleurs interdit aux équipes d’utiliser des officiels provenant de leur propre municipalité.

D’autres changements pourraient également être adoptés lors d’une prochaine réunion prévue à la mi-septembre, dont celui d’enregistrer tous les matchs sur vidéo afin d’aider le comité disciplinaire à prendre des décisions lors de suspensions.

Enfin, le calendrier régulier prendra son envol à la fin d’octobre. – RL

UNE EXPANSION SOUHAITÉE

CARAQUET – Le président de la Ligue de hockey senior Nord-Est, Roger Brun, ne désespère pas de voir un jour le circuit passer à 8 ou à 10 équipes.

Parmi les municipalités ou régions visées, on y trouve Petitcodiac, Richibucto, le Restigouche et Chaleur. «C’est évident qu’aussitôt que Richibucto pourra compter de nouveau sur un aréna, la municipalité va vouloir revenir dans le décor. Petitcodiac est également un endroit qui nous intéresse. C’est une véritable ville de hockey. Là-bas, ils réussissent à attirer près de 500 personnes le samedi soir pour des matchs de hockey midget. Quant au Restigouche et Chaleur, ce sont deux grandes régions de hockey que nous voulons ajouter à notre ligue. Ça se discute d’ailleurs déjà à Dalhousie. L’idéal pour nous serait de compter sur 8 ou 10 équipes», révèle Roger Brun. À noter que l’aréna J.-Charles-Daigle de Richibucto a été gravement endommagé lors d’un incendie en décembre 2009. – RL