Jérémie Fraser échangé aux Foreurs

BATHURST – À écouter Léo-Guy Morrissette, le défenseur Jérémie Fraser s’est sorti lui-même de Bathurst en n’offrant pas le rendement souhaité par l’organisation. Le Titan a surpris un peu tout le monde en échangeant le vétéran de deux saisons aux Foreurs de Val-d’Or, en retour d’un choix de cinquième ronde en 2013.

Fraser, que plusieurs recruteurs voyaient comme un choix de première ronde quelques mois avant l’encan de 2010 et que le Titan a finalement réussi à sélectionner au 3e tour (40e au total), n’a jamais été en mesure de devenir le joueur anticipé. Des problèmes hors glace ont, entre autres, pénalisé le rang de sélection du gaillard de 6 pi 1 po et 212 lb.

«C’est certain que nous sommes déçus de son développement, indique le propriétaire et directeur général de l’équipe, Léo-Guy Morrissette. Il n’a pas réussi à se faire valoir suffisamment pour que nous le gardions. Il y a des défenseurs plus jeunes qui ont démontré qu’ils étaient aussi bons que lui. Jérémie a perdu son job par sa faute.»

Les jeunes arrières dont le DG fait mention ont pour nom Alexandre Gosselin, Bryan Groleau et l’Acadien Jérémy Doucet, tous trois âgés de 17 ans. Groleau célébrera toutefois son 18e anniversaire de naissance le 26 septembre. Il n’a donc que 21 jours plus jeune que Fraser, qui soufflera 18 bougies le 5 septembre.

Ce qui étonne davantage dans ce troc, c’est le choix de 5e ronde obtenu pour Fraser. Comment expliquer une dégringolade de deux rondes pour un joueur qui, mathématiquement, peut encore donner trois saisons de hockey aux Foreurs? Léo-Guy Morrissette ne voit pas les choses du même oeil.

«La façon que je vois ça, c’est que Fraser nous aura donné deux saisons de hockey pour le coût de deux rondes au repêchage», dit-il.

Étrange comme explication quand on sait que l’entraîneur Éric Dubois voyait Fraser dans son top 4 il y a à peine une semaine. À l’évidence, quelque chose est arrivé depuis et le Titan ne souhaite pas s’étendre davantage sur le dossier.

«Jérémie aura l’occasion de relancer sa carrière à Val-d’Or, dit Morrissette. C’est à lui de saisir sa chance.»

Deux autres joueurs ont perdu des plumes dans l’organigramme de l’équipe, soit le défenseur format géant Joey Dubé et l’attaquant Ludovic Kabambi, retranchés lundi en compagnie de 10 autres joueurs.

Outre Dubé et Kambambi, l’Acadien Joey Bernard a également vu son aventure se terminer malgré une prestation d’un but et une passe contre les Wildcats, dimanche.

«Joey figure toujours dans nos plans et il y a des chances pour que nous le rappelions à Noël. En attendant, il va aller poursuivre son développement avec les Tigres de Campbellton. Nous avons beaucoup aimé ce que nous avons vu de lui au camp. Comme il est tout près de Bathurst, il est même possible que nous lui fassions signe en cas de blessure à d’autres joueurs», révèle Morrissette.

Le gardien Samuel Sirois, les défenseurs Raphaël Duguay et Kent Small, ainsi que les attaquants Danick Poirier, Vincent Brown, Christophe-François Legresley, Francis Robichaud, Deven St-Hilaire et Alexandre Bourbeau ont également été retranchés.

Le Titan a par ailleurs fait l’acquisition de l’attaquant Andrew Meredith des Tigres de Victoriaville, en raison d’un autre avant, William Cochrane. Meredith, qui est âgé de 18 ans, devrait entamer la prochaine saison avec les Tigres de Camp­bellton.

Le Titan disputera son prochain match préparatoire mercredi en accueillant les Sea Dogs de Saint-Jean au Complexe S.-A.-Dionne de Tracadie-Sheila. La partie débutera à 19 h. La judoka et médaillée d’argent aux derniers Jeux du Canada, Amélie Sonier, sera honorée avant le match. Les partisans sont également invités à participer au tailgate party qui débutera dès 18 h dans le stationnement du Complexe S.-A.-Dionne.