Baseball senior: les Mets sont dans l’eau chaude

MONCTON – Les Royals de Fredericton ont pris une avance de 2-0 dans cette finale 4 de 7 avec une victoire de 8 à 2 sur les Mets de Moncton, vendredi soir au parc Kiwanis.

Jake Waugh a limité l’attaque des Mets à seulement cinq coups sûrs et deux points en sept manches de travail, en plus de réussir sept retraits sur des prises. Le revers va au dossier du vétéran Luc Daigle.

Dave Barr a pris les choses en mains en attaque avec deux simples, un double, un circuit et six points produits.

Malgré la défaite, le moral demeure bon chez les Mets.

«Il faut arriver à Fredericton confiants. On a montré cette saison qu’on est capables de les battre», souligne le receveur Pierre Boucher.

«Il faut jouer notre match et ne pas les écouter quand ils nous crient après. On sait qu’ils ont tous de grandes gueules», ajoute le numéro 4 des Mets.

Le gérant Glenn Burt se dit également confiant.

«C’est une équipe qui va souvent chercher les gros coups sûrs. C’est encore ce qu’ils ont fait en troisième manche (le circuit de trois points de Dave Barr). Mais nos lanceurs nous ont permis d’être compétitifs toute la saison et ce sera encore la clé pour nous d’ici la fin de la série», mentionne le pilote des Mets.

«On doit maintenant se regrouper. On sait que ce ne sera pas facile de se présenter là mercredi en tirant de l’arrière 0-2, mais nous avons déjà été chercher plusieurs grosses victoires à Fredericton dans le passé», indique également Glenn Burt.

Les Royals aux commandes

Les visiteurs n’ont pas mis de temps à briser la glace avec un point dès leur premier tour au bâton. Dave Barr a poussé Steve McCarthy au marbre avec un faible roulant qui a toutefois percé l’avant-champ.

Fredericton a menacé à nouveau en deuxième reprise, mais Luc Daigle a passé trois frappeurs des Royals dans la mitaine pour se tirer d’embarras. Mais ce n’était que partie remise pour la puissante attaque de Fredericton.

En début de troisième, Dave Barr a catapulté une offrande de Luc Daigle en orbite au champ gauche pour donner une priorité de 3 à 0 à son équipe.

Et ce n’était pas terminé puisque Phil Merrill faisait marquer Jody Peterson sur un optionnel.

Les Mets ont finalement brisé la glace à leur tour au bâton alors que le roulant de Adam Campbell a complètement menotté l’inter Phil Merrill, permettant à Serge Vautour de marquer.

Fredericton menait 4 à 1 après trois manches de jeu.

Moncton a réduit l’écart à deux points en fin de quatrième manche alors qu’un ballon d’Andrew Rinzler est tombé entre l’inter Phil Merrill et le troisième but John Burns.

Mais un mauvais lancer de Luc Daigle permettait à Jody Peterson de redonner une avance de trois points aux visiteurs quelques minutes plus tard.

Dave Barr a fait très mal aux Mets avec un double qui a vidé les sentiers en début de sixième manche. L’équipe locale ne s’en est jamais remis.

Le troisième match de la série sera présenté mercredi soir à Fredericton.