Mathieu Gingras termine en 7e place

ORLANDO, Floride – Mathieu Gingras peut être fier de son premier tournoi sur le circuit NGA Hooters. C’est en présence de son père Denis, un ex-hockeyeur de talent, que fiston a signé des oiselets aux 2e, 7e et 17e trous, jeudi, en route vers une ronde de 69 et un pointage final de -6, bon pour la septième position au tournoi du Metro West Golf Club d’Orlando.

L’exploit est d’autant plus rassurant pour Gingras qui tenait à éviter ses débuts professionnels sur une fausse note.

«J’ai demeuré chez les amateurs une année supplémentaire après avoir terminé mes études à l’Université Laval. Je voulais être certain d’être vraiment prêt pour les professionnels. Ç’a finalement été une bonne décision. Je me sens vraiment plus en confiance que l’an dernier», indique l’Acadien de 24 ans.

«Je me sentais bien sur le terrain aujourd’hui. J’étais content d’avoir réussi à grimper d’un autre rang au classement, mais j’ai sûrement aimé de jouer sous la normale pour une troisième journée de suite», dit-il.

Seulement trois golfeurs ont réussi à jouer sous la normale chacune des trois rondes. Gingras est l’un d’eux, de même que le Canadien Riley Wheeldon (-8) et l’Américain Corey Stelick, respectivement 2e et 5e au classement final. L’Américain du Michigan, Randall Hutchison, qui a mené de bout en bout, a remporté le tournoi malgré une décevante ronde de 73. Hutchison a tout de même terminé les trois jours de compétition à -10.

«J’ai joué encore mieux aujourd’hui que lors des deux premiers jours, estime Gingras. J’ai commis moins d’erreurs et mon jeu était plus solide. J’ai réussi à atteindre le vert assez régulièrement, sauf deux fois dans la deuxième moitié du parcours. Heureusement, j’ai réussi à bien me positionner pour le par avec de bons coups à partir de fosses de sables. J’ai également réussi à bien jouer sur les difficiles trous 17 et 18. Ç’a été super de terminer le 17 avec un oiselet.»

«Ce qui est drôle dans tout ça, c’est que je ne ressentais aucune pression lorsque je commençais mes rondes. Par contre, je devenais plus nerveux à mesure que j’arrivais dans les derniers trous. Je crois que c’est parce que les derniers trous étaient joués face au vent, ce qui compliquait la tâche des golfeurs», ajoute celui qui a empoché une bourse de 2182,50 $ pour ses efforts.

Mathieu Gingras reprendra l’action mardi au tournoi de Stoneybrook East, toujours dans la région d’Orlando. Un terrain inconnu qu’il foulera pour la première fois lundi. Un autre beau défi en perspective.