DJ Jods et DJ Narby, les gars derrière The Clubber Anthem

DIEPPE – Pour les amateurs de musique techno de la planète, ils sont DJ Jods et DJ Narby. Mais pour les partisans des Cataractes de Shawinigan et des Wildcats de Moncton, ils sont mieux connus sous le nom d’Olivier Jodoin et de Jonathan Narbonne.

Depuis quelques semaines, le projet commun des deux hockeyeurs, The Clubber Anthem, fait le tour de la planète.

C’est Olivier Jodoin qui a d’abord eu l’idée de ce remix de pièces musicales qu’on pourrait entendre dans des clubs ou des bars.

En peu de temps, des milliers de personnes en provenance de 21 pays ont téléchargé la pièce.

Une équipe professionnelle de hockey de la USHL (Sioux City) en a même fait la chanson officielle de ses séances de réchauffement avant les rencontres.

Des équipes de junior AAA, de midget AAA, de la Ligue de la Côte Est et de la Ligue américaine de hockey utilisent également cette pièce dans le vestiaire avant les rencontres.

C’est durant une longue soirée d’hiver au Cap-Breton qu’Olivier Jodoin a eu l’idée de s’improviser DJ.

«Quand j’étais avec les Screaming Eagles, j’avais un peu de misère avec mon anglais. En me promenant sur le web, je suis tombé sur ce genre de musique (techno) sur mon ordi. J’ai décidé de m’amuser un peu avec ça», explique Olivier Jodoin.

«En plus, on n’avait pas de musique pour nos réchauffements d’avant-match. J’ai donc décidé d’en créer une», ajoute-t-il.

C’est lorsqu’il a été échangé aux Cataractes de Shawinigan que le projet a pris de l’ampleur et qu’il a rencontré son futur partenaire, Jonathan Narbonne.

«On ne pensait pas que ça aurait un succès comme ça. J’étais même un peu gêné de la faire entendre aux boys. Mais ils ont tous aimé ça et ils voulaient que je la mette sur YouTube», explique le frère de l’ancien capitaine des Wildcats, Simon.

Le succès a été fulgurant.

Des mélomanes de l’Allemagne, de la Malaysie, de la Croatie, d’Israël, de la Finlande, de la Turquie, du Brésil, de la Russie, de l’Australie et de plusieurs autres pays ont téléchargé la création des deux hockeyeurs.

The Clubber Anthem a aussi eu un gros impact en Amérique.

«Luc Gélinas, de RDS, ainsi que l’acteur québécois Joey Scarpellino (qui joue notamment dans la série Les Parent) ont aimé la toune et l’ont mis sur leur page Facebook», souligne fièrement Olivier Jodoin.

Jonathan Narbonne se dit également surpris de ce succès instantané.

«On ne pensait jamais que le monde aimerait ça autant que ça. On a fait ça vraiment pour le fun», indique le défenseur des Wildcats de Moncton.

«On ne s’attendait vraiment pas à ça», ajoute-t-il en riant.

Malgré cette belle notoriété, les deux comparses n’ont pas l’intention d’en faire une carrière, du moins pour l’instant.

«Si les gens aiment ce qu’on fait, c’est sûr qu’on va continuer. On fait ça pour le fun et pour amuser les gens du milieu du hockey. On a fait ça d’abord pour nous, pas pour mettre ça sur iTunes et faire de l’argent avec», précise l’attaquant des Cataractes.

«C’est drôle, des fois quand j’arrive au point de mise en jeu, le gars de l’autre équipe en face de moi me parle de ça!», raconte-t-il en riant.

Le duo vient de créer une deuxième pièce, Internet Spaceman, et contemple même produire une vidéo dans le futur.

Vous pouvez trouver les créations des deux athlètes sur Internet (https://www.youtube.com/watch?v=8SxbfWJVcHM) et (http://soundcloud.com/jods90/theclubberanthem).