Arts martiaux mixtes: Tobin et Ouellet expéditifs!

DRUMMONDVILLE, Québec – Joey Tobin, de Clair, et André Ouellet, de Saint-Hilaire, ont été expéditifs lorsqu’ils ont remporté leur combat respectif d’arts martiaux mixtes lors du gala BFL No 36 No Excuse, disputé samedi à Drummondville.

Chez les 165 livres, Joey Tobin l’a emporté en 36 secondes par soumission par l’entremise d’un étranglement devant son adversaire Mathieu Allard, de Québec. Il a porté sa fiche chez les amateurs à deux victoires et aucun revers.

Chez les 180 livres, André Ouellet a vaincu Shawn Cameron, de Montréal, par soumission en 24 secondes à l’aide d’une clé de bras. Sa fiche est maintenant d’un gain et un revers.

«Mon adversaire a tenté de me frapper dès le départ, je l’ai esquivé. À l’aide d’un croc-en-jambe, je l’ai amené au sol et j’ai pu lui appliquer cette clé de bras. Je crois que l’expérience de mon premier combat m’a rapporté», a raconté Ouellet au lendemain de son affrontement.

À sa première sortie, il y a quelques semaines à Notre-Dame-du-Lac, au Québec, il a perdu par décision des juges à la limite de son combat de trois rounds.

La prochaine sortie des deux combattants du Haut-Madawaska devrait être à la fin de l’été ou au début de l’automne. Lundi, ils ont suivi une séance de jiu-jitsu brésilien à Saint-Jean durant laquelle Joey Tobin a obtenu sa ceinture mauve.

Par ailleurs, le Néo-Brunswickois Doug Craswell a été couronné champion chez les poids lourds (200 livres et plus) en l’emportant dès le premier round devant Alex Beaulé, de Québec. Il a ainsi mérité la ceinture de la BFL (Bergeron Fighting League).

Chez les super-légers, Steven Johnson, également du Nouveau-Brunswick, s’est incliné devant Steven Généreux.

Jeff Bérubé, du Nouveau-Brunswick, a perdu par décision unanime des juges à la limite de son combat de trois rounds devant John Warnock. Justin Rooney a subi le même sort devant le Québécois Jonathan Blanchette.