L’entrevue avec Roland Melanson fait des vagues

MONCTON – Notre entrevue exclusive avec l’entraîneur des gardiens de but des Canucks de Vancouver, Roland Melanson, et ses propos sur le gardien Carey Price ont résonné à travers le Canada et même aux États-Unis.

L’Acadie Nouvelle a publié dans son édition du 11 juin les commentaires de Roland Melanson, qui a été entraîneur des gardiens du Canadien de Montréal de 1997 à 2009. Il a expliqué au journaliste Stéphane Paquette que Carey Price a régressé au cours des dernières années, soit depuis le congédiement de M. Melanson.

«Carey n’a pas arrêté de glisser vers le bas depuis que je suis parti. Il est tout croche présentement. À un moment donné, il faut qu’il y ait des règlements dans la cour d’école.»

Roland Melanson a aussi blâmé Pierre Groulx, qui lui a succédé à titre d’entraîneur des gardiens du Tricolore, en 2009, et qui aurait laissé Price prendre de mauvaises habitudes.

«Il voulait être son ami. Un gardien ne veut pas que tu sois son ami, il veut des résultats», a déclaré l’Acadien originaire de Shediac.

L’article de l’Acadie Nouvelle s’est retrouvé sur le fil de presse de La Presse Canadienne peu avant minuit. Dans les minutes qui ont suivi, RDS plaçait la nouvelle en manchette sur son site web. LaPresse.ca a aussi diffusé la nouvelle très rapidement, suivie de TVA Sports et du Journal de Montréal.

Dans les heures qui ont suivi, Radio-Canada, RDI, TSN, NHL.com, Sportsnet, The Province (un journal de Vancouver) et The Hockey News (surnommé la bible du hockey) ont repris l’article, en donnant chaque fois le crédit à l’Acadie Nouvelle.

La nouvelle a évidemment été abondamment reprise sur les médias sociaux (Twitter et Facebook) et blogues sportifs, en plus d’être discutée par des analystes sportifs sur différentes chaînes (à titre d’exemple, l’émission 5 à 7, de RDS, a consacré deux segments aux propos de M. Melanson).

Sur son blogue, le journaliste de La Presse, Mathias Brunet, indique que l’Acadien est bien mal placé pour parler de Carey Price et va jusqu’à dire qu’il a manqué de classe dans cette affaire.

Yvon Pedneault, du Journal de Montréal, qui admet n’avoir jamais été un grand fan de Roland Melanson, affirme sur son blogue que l’Acadien a manqué de respect en critiquant le travail de Pierre Groulx. Il ajoute qu’il n’a guère fait mieux avec Roberto Luongo et Cory Schneider à Vancouver.

Sur Twitter, le journaliste Dave Stubbs, du Montreal Gazette, ne s’est pas gêné pour taper sur les doigts de l’ancien entraîneur des gardiens du CH, rappelant entre autres, avec preuve à l’appui, que Roland Melanson cherchait lui aussi à être ami avec Jocelyn Thibault et José Théodore en 1997.

Ceci dit, la réaction des amateurs de hockey sur les réseaux sociaux était passablement partagée. Plusieurs ont louangé le cran de Roland Melanson et d’autres n’ont pas manqué de prendre la défense du gardien numéro un du Canadien.