Deux amis se retrouvent au camp des Wildcats

MONCTON – C’était écrit dans le ciel que les chemins du Québécois Jacob Sweeney et de l’Américain Stephan Seegar allaient se croiser chez les Wildcats de Moncton.

Les deux nouveaux coéquipiers sont déjà des amis de longue date, et ce, même si le patineur américain en est à ses premiers coups de patin dans la LHJMQ.

L’amitié entre les deux jeunes hommes remonte à plusieurs années, alors que l’équipe de Stephan Seegar a participé au prestigieux tournoi pee-wee de Québec.

Le père de Jacob Sweeney, Ed, était à ce moment responsable des familles d’accueil pour les joueurs des équipes visiteuses.

Le père de Stephan, qui se prénomme aussi Stephan, était pour sa part un des responsables de l’équipe dirigée à l’époque par Doug Messier, le père de Mark.

«Stephan s’est retrouvé chez nous et il a passé une dizaine de jours à la maison», raconte Ed Sweeney.

«Il est retourné au Connecticut après le tournoi, mais leur chemin s’est croisé à quelques autres reprises et ils sont toujours restés en contact», explique-t-il.

«La famille Sweeney m’a accueillie comme si j’étais leur fils et ils m’ont fait sentir comme si j’étais chez moi», explique Stephan Seegar, un choix de 10e ronde (170e) des Wildcats au dernier repêchage.

«On a passé pas mal de temps ensemble. Je me souviens qu’on allait patiner sur la glace extérieure le soir», raconte le jeune Américain de 17 ans.

«Ça a cliqué tout de suite entre nous», confirme Jacob Sweeney.

«On a eu beaucoup de fun ensemble et nous sommes restés en contact», indique l’imposant défenseur.

Les deux hockeyeurs se sont d’ailleurs affrontés cet été lors du tournoi de la Coupe Chowder, à Boston.

Les paternels sont également demeurés de bons amis.

«Les deux jeunes proviennent de deux cultures différentes, mais ils avaient beaucoup de choses en commun», souligne le paternel Seegar.

«En fait, les deux familles sont restées proches au fil des années», précise-t-il.

Cette amitié est rapidement venue aux oreilles du directeur des opérations des Wildcats, Danny Flynn, quand la possibilité de repêcher le jeune Seegar s’est présentée.

«Nous avions parlé à plusieurs équipes, mais nous sommes rapidement entrés en contact avec Jake et les Wildcats», indique Stephan Seegar.

«Nous avons rapidement constaté que l’organisation des Wildcats insistait beaucoup sur l’éducation des joueurs, ce qui est très important pour nous. Nous avons décidé de ne pas explorer d’autres options. Nous étions convaincus que Moncton était l’endroit parfait pour Stephan. Nous sommes très heureux que les Wildcats aient décidé de le repêcher», ajoute-t-il.

Le prochain chapitre de l’histoire, c’est donc à Moncton que Jacob Sweeney et Stephan Seegar vont l’écrire.