Les funérailles de Jordan Boyd seront célébrées samedi

BATHURST – L’équipe du Titan d’Acadie-Bathurst est rapidement devenue soudée, en raison de la mort soudaine de l’un des siens, Jordan Boyd. Ses funérailles se dérouleront samedi, à Halifax.

Des représentants de l’organisation de l’équipe de hockey junior majeur de Bathurst prendront part aux obsèques qui se tiendront à l’église St Agnes.

La mort subite du jeune espoir du Titan, à 16 ans, a pris tout le monde de court, d’autant plus qu’aucun problème de santé ne semble avoir été détecté lorsqu’il a subi une évaluation complète avant de prendre part au camp d’entraînement.

Jordan Boyd s’est effondré sur la patinoire du Centre régional K.-C.-Irving, lundi, à l’ouverture du camp.

Face à la tragédie, les entraîneurs du Titan d’Acadie-Bathurst et les joueurs se sont vite rapprochés pour surmonter cette épreuve qui vient assombrir cette semaine d’activités.

«Les joueurs font face à leurs émotions de différentes manières. Je pense que le pire était d’embarquer de nouveau sur la patinoire hier matin (mardi). C’était difficile pour la majorité d’entre eux et pour le personnel d’entraîneurs. Mais il y a une chose par exemple, ça a tissé des liens assez forts. Ce tragique événement a provoqué un bel esprit d’équipe entre les joueurs et le personnel d’entraîneurs, même si c’était tout nouveau», a expliqué Isabelle Morrier, porte-parole de l’organisation.

Les proches des joueurs qui participent au camp d’entraînement à Bathurst ne peuvent que penser à Jordan et à la douleur de sa famille lorsqu’ils les regardent évoluer sur la glace.

«C’est triste pour ce jeune qui commençait juste à vivre ses rêves et bien sûr pour ses parents. C’était un jeune avec plein d’espoir pour le Titan. Il aurait laissé sa marque. Mais qu’est-ce qu’on peut faire? La vie continue et il faut apprendre à vivre avec ça», a exprimé Albert Lagacé, de Notre-Dame-des-Érables, le grand-père de Jean-Samuel, qui assistait à un match intraéquipe, mercredi.

Hélène Blanchard, la mère de Joël, puise son positivisme dans sa foi, chaque fois que son fils patine.

«Les accidents au hockey arrivent, donc on y pense toujours, mais je suis très croyante et je prie beaucoup pour qu’il soit protégé. Je demande qu’il ne lui arrive pas de blessures, mais ça peut arriver. Ça fait partie du hockey, mais voir son fils s’effondrer devant ses yeux, il ne doit pas y avoir de quoi pire que ça. Je sympathise avec les parents (de Jordan)», a partagé la maman.

Natif de Bedford, en périphérie de Halifax, Jordan Boyd avait été le choix de quatrième ronde du Titan, en juin.

Les joueurs vont arborer sur leur chandail durant la prochaine saison le logo de l’équipe où il sera inscrit JB 17, le numéro du jeune joueur lorsqu’il jouait pour la Rothesay Netherwood School.

Un hommage spécial lui sera également rendu lors du match d’ouverture, le 13 septembre.