Les Alpines débranchent le respirateur artificiel

MONCTON – C’est maintenant officiel, la Ligue de hockey senior Nord-Est sera amputée d’une équipe pour la saison 2013-2014.

C’est avec déception que la direction des Alpines de Tracadie-Sheila a finalement confirmé que son équipe ne fera pas partie du circuit Roger Brun cet hiver.

«C’est terminé et c’est décevant», indique le directeur-gérant des Alpines, André Saulnier.

«Nous avons eu plusieurs rencontres au cours des deux dernières semaines, que ce soit avec le conseil exécutif de l’équipe, l’Association du hockey mineur de Tracadie-Sheila, les gens d’affaires ou encore le maire et les gens de la ville. Tous étaient prêts à nous aider», explique-t-il.

«Nous avons aussi rencontré la ligue, où nous avons demandé pour avoir quatre joueurs de la région de Moncton, qui est une zone grise, et deux joueurs des régions Chaleur et Restigouche. Ç’a été refusé à l’unanimité par les équipes, et ça, ça nous a énormément déçus», déplore-t-il.

«J’ai l’impression que les équipes ne nous prenaient pas au sérieux. Ce qui est plate de la part de la ligue, c’est qu’elle ne nous donne aucune chance de relancer le club. Zéro chance. Pourtant, ils savaient que nous avions neuf joueurs réguliers de la dernière saison qui ne revenaient pas, en plus de deux autres joueurs (Ulysse Brideau et Daniel Basque) qui étaient des cas très incertains», mentionne également André Saulnier.

Ce dernier va même plus loin.

«De la manière que je vois ça, ils nous ont chassés de la ligue. La ligue a pourtant aidé Cap-Pelé l’an dernier en leur permettant d’aller chercher des joueurs à Fredericton. Et la ligue fait également la même chose cette année pour Bouctouche en les aidant à aller chercher des joueurs ailleurs. Ce sont pourtant des équipes qui ont un bassin de population beaucoup plus grand que le nôtre», poursuit-il.

«Pour nous, ce qui arrive, c’est une claque en pleine face. Je trouve que la ligue n’est pas correcte avec nous.»

André Saulnier refuse également de confirmer que son équipe rentrera au bercail en 2014-2015.

«Nous allons tenter de trouver une solution pour l’an prochain. Nous ignorons encore si nous allons retourner dans la ligue, ou encore joindre une autre ligue», explique le directeur-gérant des Alpines.

«Nous pourrions aussi envisager de créer une ligue plus régionale dans le coin. C’est rendu trop cher de gérer une équipe dans le circuit de l’Est. C’est quasiment du semi-pro ou du senior AA quand tu regardes les alignements des équipes», souligne-t-il.

«Elles ont chacun sept joueurs provenant de la LHJMQ, du hockey universitaire ou professionnel. Nous n’en avions plus que deux en Ryan Mockler et Rémi Doucet. La seule façon désormais pour jouer dans cette ligue, pour la Péninsule acadienne, c’est d’avoir une seule équipe», assure M. Saulnier.

«C’est très malheureux» – Roger Brun

MONCTON – Le président de la Ligue de hockey senior Nord-Est, Roger Brun, s’est dit déçu de la tournure des événements.
«Premièrement, j’aimerais dire que ce n’est pas une bonne journée pour la ligue de perdre une ville comme Tracadie-Sheila, qui est un endroit extraordinaire pour le hockey senior. C’est très malheureux», souligne-t-il.
«André Saulnier a été d’une grande importance pour remonter la ligue et on doit reconnaître ça. Nous souhaitons que ce retrait soit seulement pour une année», ajoute M. Brun.
Selon lui, les équipes ont fait leur possible pour aider l’équipe des Alpines.
«Nous avions donné à Cap-Pelé un délai de deux semaines pour nous donner une réponse, et j’ai dit à André, on va aussi vous donner deux semaines pour essayer de remonter ça», explique-t-il.
«Ils sont revenus avec une proposition qui leur permettrait d’avoir deux joueurs de la région de Bathurst et de Campbellton et quatre autres de la région de Moncton. Même si on a déjà aidé des équipes, on n’a jamais donné six joueurs à aucune équipe», souligne-t-il.
«Je lui ai demandé avant le vote: es-tu sûr que tu veux y aller avec six joueurs? Il (André Saulnier) m’a répondu oui. La proposition a été rejetée à l’unanimité. Selon la ligue, ce n’était pas raisonnable de demander quelque chose comme ça. Si les Alpines avaient demandé pour trois ou quatre joueurs, ça aurait peut-être été possible», ajoute Roger Brun.
Tout semble donc indiquer que le circuit va opérer avec six équipes cette saison, en tenant pour acquis que Cap-Pelé sera en mesure de trouver une solution à ses problèmes avant le début de la campagne 2013-2014.
À ce point-ci, seul un miracle pourrait sauver les Alpines.
«Dans le hockey senior, on ne sait jamais. J’ai déjà vu des affaires folles se faire. Mais ce n’est plus entre mes mains, ce sont les équipes qui décident. Il faudrait que ça soit une proposition sérieuse. Une chose est certaine, on n’aime pas perdre aucune équipe». – SP