Plus que quatre équipes dans la Ligue senior Nord-Est

CARAQUET – La Ligue de hockey senior Nord-Est, qui salivait ce printemps à l’idée de disputer la prochaine saison avec huit formations, devra finalement se contenter de quatre clubs en 2013-2014. Non seulement c’est peu, mais le circuit est d’autant plus conscient qu’il devra trouver rapidement des solutions s’il veut survivre à la présente décennie.

À cinq semaines du début de la nouvelle saison, seuls les JC’s de Bouctouche, le Au P’tit Mousse de Lamèque, les Acadiens Maison Levesque de Memramcook et les Phantoms de Miramichi ont confirmé leur présence.

Et à moins d’une volte-face d’ici les deux prochaines semaines, les Pêcheurs de Cap-Pelé et les Alpines de Tracadie-Sheila, les deux finalistes de la dernière campagne, brilleront par leur absence.

Si les Alpines ont déjà fait savoir qu’ils étaient incapables de réunir un nombre de joueurs élites suffisant pour compétitionner, les Pêcheurs, eux, sont en manque de bénévoles. Le chef d’orchestre des champions en titre de la LHSNE, Allard LeBlanc, ne peut tout faire seul, encore moins maintenant qu’il doit s’absenter régulièrement afin de se rendre dans l’Ouest canadien pour son travail.

Ajoutez à cela les municipalités de St. Stephens et de Charlottetown qui, malgré leur acceptation, ont finalement abdiqué, parce que incapables de convaincre assez de commanditaires pour se lancer dans l’aventure senior.

«C’est malheureux ce qui arrive, mais je peux vous assurer que les quatre équipes restantes seront là pour disputer la prochaine saison, indique le président de la ligue, Roger Brun. C’est évident que nous devrons nous assurer de trouver de nouvelles équipes la saison prochaine. Nous ne pourrons pas continuer éternellement à quatre clubs. Il est toutefois possible que les Pêcheurs trouvent une solution à leur problème. Ils ont jusqu’à la réunion du 13 octobre pour prendre une décision. Certes, nous ne voulons pas perdre les Pêcheurs, mais ça fait un mois que ça dure et il faut quand même orienter la prochaine saison.»

Les absences des Alpines et des Pêcheurs feront en sorte que le repêchage du 13 octobre sera fort riche, tant du côté du talent que de la profondeur. Outre les joueurs des Pêcheurs et des Alpines, une vingtaine d’autres hockeyeurs ont déjà manifesté le désir de se joindre au circuit.

«On parle d’un repêchage qui pourrait comprendre jusqu’à 60 joueurs, mentionne Roger Brun. Le niveau de jeu promet donc d’être encore plus relevé et c’est évident qu’il n’y aura pas de la place pour tous ces joueurs. Ça veut donc dire que plusieurs d’entre eux n’auront pas d’endroit où jouer cet hiver.»

Il est déjà établi que le calendrier de chaque équipe sera de 20 matchs, si jamais la saison devait se disputer à quatre équipes. Le Au P’tit Mousse et les Phantoms s’affronteraient à huit reprises et ils se disputeraient six matchs contre les JC’s et les Acadiens Maison Levesque qui, eux, se mesuraient aussi à huit occasions. Le calendrier sera toutefois bonifié de quatre matchs supplémentaires, si une cinquième formation est ajoutée d’ici le 13 octobre.

 

LES VIKINGS DU RESTIGOUCHE-NORD DEVRONT PATIENTER UNE AUTRE ANNÉE

CARAQUET – Incapables de réunir quatre équipes pour lancer les activités de la Ligue Acadie-Gaspésie, les Vikings du Restigouche-Nord devront patienter au moins une autre année avant de faire leurs débuts dans le hockey senior.

Le porte-parole des Vikings, Peter Thorne, a confirmé la nouvelle lors d’une entrevue téléphonique mardi matin. Avec seulement trois clubs intéressés (Restigouche-Nord, Causapscal et Chandler), le projet de créer un nouveau circuit a donc été abandonné.

«Nous et Causapscal étions prêts à jouer à trois équipes, mais Chandler nous a fait savoir que c’était quatre équipes ou rien du tout. New Richmond avait manifesté un certain intérêt, sauf qu’ils ne se sont même pas présentés à la réunion», indique Peter Thorne.

Des approches ont également été effectuées auprès des Alpines de Tracadie-Sheila et d’un groupe de la région Chaleur, mais sans succès.

«Les Alpines étaient intéressés, mais le Conseil de hockey senior du Nouveau-Brunswick n’a pas voulu nous permettre d’avoir des joueurs de la Péninsule acadienne dans notre ligue. Ça nous a fait mal. Pour ce qui est de Chaleur, ils avaient les joueurs, mais pas les bénévoles et les commanditaires», explique Thorne.

«C’est décevant et décourageant, mentionne-t-il. Depuis avril que nous travaillons là-dessus. Ç’a commencé avec le refus de la Ligue Roger-Lizotte de nous accepter et voilà maintenant notre projet d’une nouvelle ligue qui tombe à l’eau. Ce n’est vraiment pas facile de faire du hockey senior au Nouveau-Brunswick.»

Peter Thorne estime que l’incompréhension de la LHSNE vis-à-vis de cette nouvelle ligue a pesé lourd dans la balance.

«Je ne blâme pas Hockey Nouveau-Brunswick de nous avoir refusé le territoire de la Péninsule acadienne parce que dans leur tête, il était important de sauver l’autre ligue (LHSNE). Ils ont eu peur de perdre des joueurs alors que notre intention était de donner la chance à de jeunes hockeyeurs d’évoluer dans une ligue senior, plus particulièrement ceux qui ne sont pas encore de calibre pour jouer dans des circuits comme Roger-Lizotte ou Nord-Est. Il y a plein de jeunes joueurs qui évoluent dans des ligues oldtimer qui n’ont pas d’affaire là et qui ont encore le goût de faire de la compétition. Ce sont ces jeunes que nous recherchions, soutient Thorne.

«Notre ligue, nous voulions qu’elle devienne en quelque sorte un circuit de développement. Par exemple, un club à Tracadie-Sheila aurait constitué une belle occasion pour préparer des joueurs qui auraient ensuite pu évoluer avec Lamèque. C’est plate que tout tombe à l’eau à cause d’un malentendu. La Ligue Nord-Est n’a pas compris ce que nous tentions de faire, ce qui n’est pas le cas des gens de Roger-Lizotte qui nous ont même donné un coup de main dans les dernières semaines», révèle-t-il.

Les Vikings n’ont cependant aucunement l’intention d’abandonner leur projet d’un nouveau circuit senior et tenteront de se reprendre l’an prochain. En attendant, les Vikings pourraient disputer des miniséries contre Causapscal et Tracadie-Sheila pendant la période des Fêtes. – RL

 

LES ALPINES PRÔNENT DES CHANGEMENTS DANS LA LHSNE

CARAQUET – Après avoir envisagé un certain temps de joindre les rangs de la nouvelle Ligue de hockey senior Acadie-Gaspésie, projet qui est depuis tombé à l’eau, les Alpines de Tracadie-Sheila ont finalement décidé de respecter leur sabbatique d’un an. Ils seraient toutefois ouverts à l’idée de retourner dans la Ligue Nord-Est, mais à certaines conditions.

«Ça prendrait une terrible proposition de leur part, indique le propriétaire et directeur général de l’équipe, André Saulnier. Tant que la ligue ne fera pas des gestes concrets pour aider les équipes de la Péninsule acadienne, nous n’y retournerons pas. Actuellement, ça coûte beaucoup trop cher avec sept importés. Ça nous a coûté plus de 125 000 $ par saison au cours des deux dernières années. Nous ne sommes plus intéressés à payer autant. Certes, nous n’avons pas fait de déficit grâce à nos activités, mais encore là, si ça n’avait été des bonnes foules que nous avons eues lors de notre série contre Lamèque, nous aurions terminé la dernière saison dans le trou.»

«Nous n’avons tout simplement pas la population dans la Péninsule acadienne pour rivaliser avec les équipes du Sud. Ici, nous n’avons pas de joueurs universitaires et de clubs juniors pour préparer les joueurs au senior. Nous n’avons que le hockey scolaire et la marche est trop haute pour faire ensuite le saut dans le senior», soutient Saulnier.

«Cela dit, il n’est pas question pour nous de demander une rencontre avec la LHSNE. C’est à eux à nous faire une offre», ajoute Saulnier.

Mentionnons par ailleurs que les Cataractes de Grand-Sault sont actuellement en négociations pour ajouter quatre anciens joueurs des Alpines dans leur alignement, soit Martin McGraw, Ryan Mockler, Ulysse Brideau et Rémi Doucet.

«Ce n’est pas moi qui vais les empêcher d’aller jouer là-bas, révèle Saulnier. Ces gars-là nous ont tellement rendu de fiers services que je leur souhaite de pouvoir continuer de jouer ensemble.» – RL