Direction Italie pour Kim Deschênes en décembre

MONTRÉAL, Québec – Pour sa dernière saison universitaire, la hockeyeuse acadienne Kim Deschênes ne pouvait demander un plus beau cadeau de Noël.
La capitaine des Carabins de l’Université de Montréal représentera le Canada aux Universiades d’hiver de Trentino, en Italie, du 10 au 21 décembre.
Deschênes en sera à sa deuxième participation aux Universiades. En 2011, en Turquie, elle avait mené le Canada aux grands honneurs avec une récolte de 8 points (5-3) en sept parties.
L’attaquante originaire de Saint-Quentin est d’ailleurs la seule joueuse de retour au sein de la formation nationale cette année.
«J’ai trouvé ça pas mal cool quand j’ai su que j’étais la seule de retour. Quand j’y suis allée, j’étais l’une des plus jeunes», exprime-t-elle.
«Pour être honnête, c’était mon but (d’être choisie). Je termine ma dernière année avec un bonbon. C’est comme la cerise sur le sundae. Je suis chanceuse», ajoute l’athlète âgée de 21 ans.
Le Canada se présentera à la compétition en tant que double champion en titre, grâce à un gain de 3 à 1 sur l’équipe hôtesse de la Chine lors de la finale de 2009 – année qui marquait les débuts de la discipline aux Universiades – et à une victoire de 4 à 1 contre la Finlande lors du match de championnat de 2011 à Erzurum, en Turquie.
«Il y a des filles que je ne connais pas dans l’équipe. C’est dur à évaluer (leurs chances de gagner). Mais ce sont des gens de Hockey Canada qui ont sélectionné les joueuses et nous avons un bon noyau au pays.»
Les Canadiennes ont conservé un dossier cumulatif de 14-0 à leurs deux premières présences aux Universiades, déclassant leurs adversaires par 97 buts à 10 au total.
Le tournoi de Trentino regroupera de nouveau six équipes, la Grande-Bretagne, les États-Unis, le Japon, la Russie et l’Espagne complétant le tableau.
La troupe unifoliée entamera la ronde préliminaire face à l’Espagne le 10 décembre et affrontera ensuite la Russie (12 décembre), la Grande-Bretagne (13), les États-Unis (15) et le Japon (16). Les demi-finales sont prévues pour le 18 décembre, alors que le match pour la médaille de bronze et la finale seront disputés le 20 décembre.
Deux autres patineuses de l’Atlantique se rendront en Italie, soit Jenna Pitts (Antigonish) et Alex Normore (Bedford), de St. Francis Xavier.

AUTRE TITRE CANADIEN EN VUE
MONTRÉAL, Québec – La joueuse par excellence du dernier Championnat canadien de hockey universitaire féminin, Kim Deschênes, ne vise rien de moins qu’un deuxième titre national consécutif.
Deschênes et ses coéquipières des Carabins de l’Université de Montréal ont remporté les grands honneurs la saison dernière. L’important tournoi aura lieu à Fredericton cette année et l’Acadienne aimerait bien soulever la coupe devant parents et amis dans sa province.
«Nous avons encore une bonne équipe avec sensiblement le même noyau. Nous avons aussi des recrues, mais ça ressemble pas mal à l’an passé», explique l’Acadienne native de Saint-Quentin.
«Comme nous avons gagné l’année dernière, les deux équipes qui atteindront la finale québécoise participeront au tournoi canadien.»
Après sa carrière universitaire, Kim Deschênes aimerait bien se tailler une place au sein de la formation des Stars de Montréal de la Ligue canadienne de hockey féminin. L’athlète âgée de 21 ans a donc fait une croix sur l’équipe nationale senior.
«C’est certain que s’ils m’appelaient demain matin je ne dirais pas non. Mais il faut que tu rentres assez jeune dans le programme canadien, que tu passes par les U-18, U-22, etc. C’est rare qu’ils prennent des filles qui ne proviennent pas de ces programmes.»
Malgré son jeune âge, la hockeyeuse acadienne affiche un tableau d’honneur bien garni. Elle a notamment représenté le Nouveau-Brunswick aux Jeux du Canada (2007), l’Atlantique au tournoi canadien (2008), le Canada aux Universiades en Turquie (2011) et a été nommée athlète féminine de l’année à l’Université de Montréal (2012-2013). – SD