Conor Garland tarde à mettre le feu à la LHJMQ

MONCTON – Ceux qui croyaient que Conor Garland allait mettre le feu à la LHJMQ cette saison sont un peu restés sur leur appétit. Ses statistiques sont décentes, mais on sent que le petit Américain est capable de beaucoup plus. Malgré tout, l’entraîneur Darren Rumble n’a jamais perdu confiance en lui.

En fait, l’entraîneur des Wildcats de Moncton compte beaucoup sur son numéro 8 pour épauler les efforts de Christophe Lalonde, Vladimir Tkachev et Ivan Barbashev.

«Je pense qu’il a été fantastique au cours des trois dernières rencontres au Québec. J’ai beaucoup aimé la façon dont il a joué», souligne-t-il.

Malgré tout, les buts ne viennent pas. En 11 rencontres, le patineur de 18 ans présentait une fiche ordinaire de 3-7=10.

«Je serais inquiet s’il ne jouait pas bien présentement, constate Rumble. Nous lui demandons de bien jouer dans les deux sens de la patinoire et de ne pas négliger l’aspect défensif de son jeu. Mais il a compris le message et il accomplit du bon boulot depuis quelques rencontres. Il a été récompensé avec une soirée de deux points samedi. J’espère que ça va lui donner un bon élan et qu’il va bientôt débloquer en attaque.»

Le principal intéressé ne veut pas faire tout un plat de ses problèmes en attaque. Cela dit, Garland se dit conscient de l’importance de sa production offensive chez les Wildcats.

«Tant que l’équipe gagne, mes statistiques personnelles n’ont absolument aucune importance. C’est clair que je dois contribuer en attaque. Mais je le répète, tant qu’on gagne, je ne suis pas inquiet», précise celui qui complète pour l’instant un trio avec Christophe Lalonde et Éric Léger.

«Je pense que l’entraîneur a voulu changer les trios pour trouver la meilleure chimie possible. Je sais que je dois en donner plus en attaque, mais des gars comme Stephen Johnson, Will Smith, Jacob Sweeney ou Garrett Johnston ont un rôle aussi important que moi de ce côté», assure-t-il. De plus, la saison est encore jeune. Je ne suis pas du tout inquiet en ce qui concerne ma production. Tout va se replacer éventuellement.»

Garland et les Wildcats auront l’occasion de mettre un frein à leur séquence de deux revers vendredi soir, alors qu’ils accueilleront les Sea Dogs de Saint-Jean.

Lane Cormier va jouer avec Tkachev et Barbashev vendredi

Lane Cormier. - Collaboration spéciale: Marc Grandmaison
Lane Cormier. – Collaboration spéciale: Marc Grandmaison

Comme bonbon, difficile de trouver mieux!

L’attaquant Lane Cormier aura droit à toute une promotion vendredi soir face aux Sea Dogs de Saint-Jean, alors qu’il se retrouvera aux côtés de Vladimir Tkachev et d’Ivan Barbashev sur le premier trio de l’équipe.

«Il joue bien depuis le début de la saison et je pense qu’il le mérite», explique l’entraîneur Darren Rumble.

Le Néo-Écossais de 17 ans aura évidemment un rôle très précis à jouer avec les deux Russes.

«Il a un bon physique et il devrait être en mesure de donner plus d’espace de manœuvre sur la patinoire aux deux autres», indique le pilote des Wildcats.

Le numéro 17 est toujours à la recherche d’un premier point cette saison après 10 rencontres.

Les deux Russes, de leur côté, ont connu un voyage bien tranquille à Gatineau, à Rouyn-Noranda et à Val-d’Or en fin de semaine dernière.

L’athlète de 6 pi 2 po et de 195 lb affiche un large sourire quand on lui parle de sa nouvelle mission.

«C’est tout un honneur pour moi de me retrouver avec deux gars qui ont connu de bons camps dans la LNH (à St. Louis dans le cas de Barbashev et à Edmonton pour Tkachev)», explique-t-il.

«Je vais faire de mon mieux pour aller chercher la rondelle dans les coins et la leur donner le plus rapidement possible», lance-t-il en riant.

«Je dois apporter une présence physique et de l’intensité sur la patinoire et je vais laisser les deux autres faire de la magie avec la rondelle», mentionne également celui qui a joué son midget AAA à Pictou, en Nouvelle-Écosse.

«Je veux profiter de cette expérience pour apprendre le plus possible. Je jouais sur un premier trio dans le midget AAA, mais c’est nouveau pour moi dans le junior majeur. C’est un gros défi, mais je suis prêt à la relever!»