Brigitte Soucy, Everett Sanipass et Edmond Gagnon immortalisés

SHEDIAC – Trois figures phares du sport du Sud-Est et de Kent, la volleyeuse Brigitte Soucy, le hockeyeur Everett Sanipass et le bâtisseur Edmond Gagnon, seront intronisés au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick.

Le président du conseil des gouverneurs du Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick et ancien maire de Moncton, Lorne Mitton, a dévoilé mardi le nom des six athlètes et bâtisseurs qui seront intronisés le 30 mai, à Shediac.

En plus de Soucy, Sanipass et Gagnon, le joueur de tennis Marc Pepin, de Fredericton, le hockeyeur John G. LeBlanc, de Campbellton, et l’athlète multidisciplinaire et bâtisseur Peter Murray (décédé le 11 février 2004), de Saint-Jean, seront admis au panthéon sportif de la province.

Everett Sanipass a joué dans la LNH de 1986 à 1991. Portant les couleurs de Blackhawks de Chicago, il a été impliqué dans une transaction contre le prolifique marqueur des Nordiques de Québec, Michel Goulet. - Gracieuseté
Everett Sanipass a joué dans la LNH de 1986 à 1991. Portant les couleurs de Blackhawks de Chicago, il a été impliqué dans une transaction contre le prolifique marqueur des Nordiques de Québec, Michel Goulet. – Gracieuseté

«Même si nous venons de l’une des plus petites provinces, les Néo-Brunswickois ont prouvé, à maintes reprises, qu’avec du travail et de la détermination, nous sommes capables de grands accomplissements», a affirmé M. Mitton.

«Ces individus ont dévoué d’innombrables heures à s’améliorer et ils ont inspiré des personnes de tout âge. Ils leur ont montré que rien n’est impossible.»

Edmond Gagnon a investi de son temps afin d’aider de jeunes sportifs du Sud-Est et de Kent à atteindre les plus hauts sommets. - Archives
Edmond Gagnon a investi de son temps afin d’aider de jeunes sportifs du Sud-Est et de Kent à atteindre les plus hauts sommets. – Archives

Edmond Gagnon, de Grand-Barachois, a eu une grande influence sur le monde du sport du Sud-Est et de Kent avant son décès, le 10 décembre 2010. En plus de dons provenant de ses usines de transformation de homard, il a passé beaucoup de temps dans les arénas de Shediac, Cap-Pelé, Riverview, Dieppe, Moncton et Miramichi à encourager les joueurs, les entraîneurs et les employés qu’il soutenait.

«Je suis très content de savoir que nous allons admettre Edmond Gagnon, un grand bâtisseur de notre région. Je me souviens de ses grands investissements dans le sport et l’aide qu’il a donnée aux jeunes à devenir de grands athlètes et de grands meneurs dans nos communautés», a dit Jacques LeBlanc, maire de Shediac.

Brigitte Soucy, de Bouctouche, a participé aux Jeux olympiques d’Atlanta, en 1996, au sein de l’équipe de volleyball du Canada. Elle a eu une riche carrière dans le volleyball au niveau international et a évolué au sein d’une équipe professionnelle en Italie pendant plusieurs années. Elle est reconnue pour ses habiletés techniques et une bonne éthique de travail, en plus d’être est une meneuse naturelle.

Pour sa part, Everett Sanipass a été le premier membre d’une Première Nation du Nouveau-Brunswick à se tailler une place dans la Ligue nationale de hockey. Le talentueux athlète d’Elsipogtog, près de Rexton, a été repêché au 14e rang en 1986 par les Blackhawks de Chicago. Il a joué 126 matchs pour l’équipe de l’Illinois avant d’être échangé aux Nordiques de Québec, avec qui il a joué 38 parties. En 164 rencontres réparties en six saisons, il a inscrit 25 buts et 34 passes, pour 59 points, en plus de 358 minutes de pénalité.

Selon Jacques LeBlanc, la cérémonie de la Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick aura un impact positif chez les jeunes de la région, grâce à des partenariats avec l’école.

«C’est important pour la grande région de mettre en évidence ces grands athlètes qui seront intronisés au Temple de la renommée du Nouveau-Brunswick», dit-il.

La cérémonie d’intronisation du Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick aura lieu le 30 mai, au centre multifonctionnel de Shediac.