Il y aura un 7e match Mooseheads-Wildcats

HALIFAX – «Quand tu vois ton gardien qui est supposé être là et qui n’est pas là du tout, ça part mal un match. On n’était pas là ce soir comme équipe, mais je fais partie d’eux autres. Je suis le leader des “pas là ce soir”.»

Le gardien Alex Dubeau a pris le blâme pour ce revers de 7 à 5 des Wildcats de Moncton, dimanche après-midi à Halifax.

Les Mooseheads, qui tiraient de l’arrière 2-3 dans la série, ne voulaient visiblement pas voir leur saison prendre fin devant leurs partisans.

La troupe de Dominic Ducharme a inscrit six buts de suite, dont quatre au premier engagement, pour se donner une priorité insurmontable.

Les visiteurs ont bien tenté de remonter la pente, mais la cause était déjà entendu depuis un bon moment.

Nikolaj Ehlers a pris les choses en mains pour les gagnants avec deux buts et deux passes.

Brandon Vuic (un doublé), Philippe Gadoury, Timo Meier et Vincent Watt ont réussi les autres buts des gagnants.

Lane Cormier (avec deux), Bronson Beaton, Jacob Sweeney et Conor Garland ont répliqué pour Moncton.

Le gardien des Wildcats ne s’est pas défilé après la rencontre. Comme c’est son habitude, le vétéran a fait face à la musique.

«On n’a pas bien commencé le match, mais l’unique responsable de la défaite, c’est moi. On peut dire ce qu’on veut, mais quand tu n’as pas le gardien, ça va mal en c…», déclare-t-il en serrant les dents.

«Je n’étais pas là et j’ai donné le match. Il va falloir que je ne fasse pas la même chose mardi parce que ça va être terminé.»

Malgré la déception, Dubeau assure que tout le monde demeure confiant d’aller chercher la victoire finale mardi soir au Colisée.

«La terre va continuer à tourner. Mardi c’est un autre match. Après minuit, on ne parlera plus de ce match-là.»

L’entraîneur Darren Rumble parlait d’une rencontre horrible à tous points de vue pour son équipe.

«Nous n’avions pas l’instinct du tueur. Halifax a joué un bon match et il faut leur donner crédit, mais nous leurs avons permis de valser à leur guise dans notre zone et nous leurs avons donné plusieurs buts faciles. Plusieurs gars étaient plantés comme des poteaux dans notre territoire. Je suis complètement renversé par ce qui s’est passé.»

Le pilote parvenait difficilement à expliquer un effort aussi maigre pour un match aussi important.

«Nous avions à peu près 17 gars qui ont décidé de ne pas se présenter pour ce match. J’imagine qu’ils croyaient que ce serait facile. Je leur ai pourtant dit plusieurs fois que le match le plus difficile à gagner dans une série, c’est le quatrième. L’autre équipe ne va pas te donner la victoire facilement», souligne-t-il.

Moncton a fait mieux en troisième, mais c’était trop peu trop tard.

«On n’a pas abandonné. On est revenu en troisième période, mais le match était déjà terminé depuis la première période.»

De l’autre côté de la patinoire, on sentait un grand soulagement.

«C’est une grosse victoire, c’est certain, mais on voulait surtout se donner une chance de jouer pour la série et on méritait de jouer ce match numéro sept», indique l’entraîneur-chef Dominic Ducharme.

«On était prêt on a eu une excellente première moitié de match. C’est le genre d’effort qu’on a besoin. C’est une équipe qui a du caractère. On n’a pas une équipe qui va abandonner. C’est une de nos marque de commerce», souligne-t-il.

Selon lui, la logique est respectée dans cette série.

«Si on regarde comment ça s’est passé, je pense que les deux équipes méritent d’être au match numéro sept. Personne ne méritait de retourner à la maison dimanche.»
Le match décisif aura lieu mardi soir au Colisée de Moncton.