Les Remparts écrasent et balaient les Wildcats

QUÉBEC – Les Wildcats de Moncton auraient certes préféré un scénario différent, mais les Remparts de Québec ont tout simplement été sans pitié. Les hôtes de la Coupe Memorial ont officialisé à la fois leur balayage et leur qualification pour la finale de la LHJMQ qui s’amorcera dans un peu plus d’une semaine à la suite d’un gain sans appel de 7 à 0 sur la troupe médusée de Darren Rumble.

Les Remparts affronteront le gagnant de la série opposant l’Océanic de Rimouski et les Foreurs de Val-d’Or. L’Océanic était en route vers une troisième victoire d’affilée, mardi soir.

Le trio composé de Kurt Etchegary, Anthony Duclair et Adam Erne s’est occupé du carnage avec une récolte de 14 points et un différentiel identique de +5. Etchegary a été le plus brillant avec trois buts et deux passes. Erne a lui aussi réalisé un doublé, en plus d’amasser deux aides. Duclair, de son côté, a fait bouger les cordages à une reprises en plus d’en préparer quatre autres.

Limité à cinq petits points lors des 11 premiers matchs éliminatoires de son équipe, Anthony Duclair a carrément enclenché la deuxième vitesse contre les Chats Sauvages. En ajoutant ses cinq points, mardi, le numéro 10 des Remparts aura donc totalisé 10 points en seulement quatre matchs. Comme quoi la crème finit (presque) toujours par remonter quand le moment se fait plus important. Vladimir Tkachev a complété la marque.

Le défenseur Ryan Graves a lui aussi poursuivi son beau travail en obtenant deux mentions d’aide. En quatre matchs contre les Wildcats, Graves a totalisé deux buts et trois passes tout en présentant un différentiel de +9.

Zachary Fucale avait repoussé les 24 tirs dirigés vers lui. À l’autre bout, Alex Dubeau a composé avec 30 rondelles.

Les Wildcats ont bien tenté d’effacer ce gênant zéro quand ils ont bénéficié d’un avantage numérique de cinq minutes en fin de troisième période, mais ils ont été incapables de traverser la forteresse Fucale

Pour la concession de Moncton, il s’agissait d’une cinquième participation au carré d’as en 20 ans d’histoire. Les Wildcats, qui ont soulevé la coupe du Président en 2006 et 2010, ont aussi été les malheureux finalistes de la finale de 2004 et se sont inclinés en demi-finale en 2000.

Les Wildcats n’ont quand même pas tout perdu et devraient encore une fois représenter l’une des forces du circuit la saison prochaine malgré les départs d’Alex Dubeau, Taylor Burke, Dominic Talbot-Tassi, Ivan Barbashev et possiblement Jacob Sweeney. Lorsque s’amorcera la prochaine campagne, l’entraîneur Darren Rumble pourra compter sur plusieurs bons éléments offensifs en Conor Garland, Stephen Johnson, Cameron Askew, Will Smith, Éric Léger, Kyle Tibbo, William Bower et Alexandre Jacob, ainsi que les arrières Zacharay Malatesta et Adam Holwell. Ajoutez à cela deux nouveaux joueurs européens qui seront sélectionnés en juin.