Shediac accueille le Temple de la renommée sportive du N.-B.

MONCTON – Plusieurs grands du sport en Acadie deviendront des immortels, samedi, à l’occasion de la cérémonie d’intronisation du Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick, qui sera présentée à Shediac.

En tête de liste, on retrouve le bâtisseur Edmond Gagnon. Celui qui nous a quitté en 2010 a toujours appuyé les équipes sportives de la région, que ce soit à Shediac, Cap-Pelé, Riverview, Moncton, Dieppe ou Miramichi. Il a notamment été le commanditaire principal des Gagnon Beavers de Moncton pendant de nombreuses années, une équipe de hockey de niveau junior A.

Le hockeyeur John LeBlanc, de Campbellton, a joué un total de 83 rencontres (26-13=39) dans la LNH avec les Jets de Winnipeg. Il a également disputé plusieurs saisons avec les Hawks de Moncton, le club-école des Jets dans la Ligue américaine à l’époque. Il a également été entraîneur des River Rats du Restigouche (junior A), en 1998-99.

Brigitte Soucy-Anderson, de Bouctouche, a remporté la médaille de bronze aux Jeux panaméricains de 1995 en Argentine, avant de participer aux Jeux olympiques de 1996 à Atlanta. La volleyeuse acadienne a par la suite évolué dans différents circuits professionnels en Europe.

Marc Pépin, de Fredericton, a été un des meilleurs joueurs de tennis de la province entre 1978 et 2013. Il a notamment remporté 165 titres, en plus d’être finaliste 36 fois. Il a également remporté 107 tournois en double au cours de sa longue carrière. Pépin a aussi excellé sur la scène internationale, remportant le titre en double mixte du championnat européen de 2005.

Le hockeyeur Everett Sanipass, a fait la gloire de la communauté d’Elsipogtog pendant de nombreuses années. Il porte la distinction d’être le premier joueur des Premières nations du Nouveau-Brunswick à atteindre la LNH. Il a été un choix de premier tour (14e) des Blackhawks de Chicago, avant d’être échangé aux Nordiques de Québec en 1989.

Peter Murray, de Saint-Jean, fut l’un des meilleurs joueurs de tennis de la province, en plus de remporter la triple couronne dans la ligue de balle rapide de Saint-Jean. Il faisait partie de l’équipe des Alpines qui a remporté le championnat de l’Atlantique en 1971. Après sa retraite, il a été président du conseil d’administration du Club de curling Thistle St. Andrews , ainsi que des Championnats canadiens de balle-molle à Saint-Jean en 1985.