Jeux de l’Acadie: Mad-Vic espère faire encore mieux

Détentrice du quatrième rang au chapitre des médailles à Bathurst en 2014, la délégation de Madawaska-Victoria espère améliorer son sort à la 36e Finale des Jeux de l’Acadie de Charlottetown.

L’an dernier, Mad-Vic a terminé les jeux avec une récolte de 19 médailles, soit sept d’or, quatre d’argent et huit de bronze.

Dans les sports d’équipe, ses meilleures performances ont été un podium en argent en athlétisme 14-15 ans et une médaille de bronze en balle molle féminine. La délégation a aussi obtenu une quatrième place en athlétisme 12-13 ans, badminton et soccer masculin.

«Il y a des délégations qui sont très fortes dans certaines disciplines, mais quelques-unes de nos équipes pourraient se démarquer. On ne veut pas mettre de pression sur personne car on sait que le stress et la nervosité entrent beaucoup en ligne de compte. Nous demandons tout simplement à nos athlètes de de s’amuser et de donner leur 100 %», a mentionné la chef de mission de Mad-Vic, Martine Dufour.

Elle estime qu’environ 300 jeunes ont pris part aux jeux régionaux dans Madawaska-Victoria. La réponse a été très positive au nouveau volet culturel. La délégation comptera 135 participants à Charlottetown.

En se basant sur le succès qu’elles ont connu sur la scène provinciale cette saison, les Explosives de l’École régionale de Saint-Basile seront à surveiller en volleyball féminin pour Madawaska-Victoria.

Les jeunes athlètes de l’école Notre-Dame d’Edmundston pourraient aussi retenir l’attention en soccer masculin puisque la majorité d’entre eux en seront à une troisième participation comme représentants de la délégation, selon la chef de mission.

Madawaska-Victoria a remporté la médaille de bronze en balle molle féminine en 2014. - Archives
Madawaska-Victoria a remporté la médaille de bronze en balle molle féminine en 2014. – Archives

«Les jeunes ont plus d’expérience et sont plus matures. On vise plus haut que le quatrième rang de l’an dernier», a mentionné Martine Dufour.

Mad-Vic fait habituellement bien en badminton. On s’attend à ce que ses représentants se reprennent en 2015.

Depuis quelques années, les Verts se sont grandement améliorés en athlétisme (médaille d’argent en 2014 chez les 14-15 ans). La chef de mission espère que la progression se poursuivra.

«Trois entraîneurs ont encadré les jeunes. Ils se pratiquent au moins deux fois par semaine depuis qu’ils ont été sélectionnés lors des récents jeux régionaux», a-t-elle indiqué.

Comme le frisbee ultime est un sport qui est pratiqué depuis quelques années au Nord-Ouest, les espoirs sont aussi permis dans cette nouvelle discipline, selon Mme Dufour. Les élèves de la polyvalente Thomas-Albert de Grand-Sault représenteront la délégation.

Elle croit aussi que les participants au nouveau volet culturel pourraient revenir de Charlottetown avec des médailles. Les joueurs de l’école Grande-Rivière de Saint-Léonard représenteront Mad-Vic en improvisation. Trois jeunes chanteurs du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska défendront les couleurs des Verts à la compétition La voix des groupes.

«Ça ajoute un tout autre cachet aux Jeux de l’Acadie et ça permet d’inclure des jeunes qui parfois ne s’illustrent pas dans les sports. C’est dans la même lignée que les Jeux de la Francophonie qui compte un important volet culturel», a fait remarquer Mme Dufour.

Prix de l’Amitié et de l’Améloriation dans la mire des Verts

À cette 36e Finale des Jeux de l’Acadie à Charlottetown, la délégation de Madawaska-Victoria aura dans sa mire les Prix de l’Amitié et de l’Amélioration.

En 2014 à Bathurst, Mad-Vic a mis la main sur trois Prix de l’Amitié. Cependant, deux de ces sports ne figurent plus à la programmation des Jeux de l’Acadie, soit le basketball masculin et le tennis. La délégation a aussi obtenu cette distinction en athlétisme 12-13 ans.

«C’est possible d’aller chercher de nouveau quelques podiums et bannières dans chacun des sports pour espérer mettre la main sur ces prix», a dit la chef de mission, Martine Dufour.
La délégation quittera le Nord-Ouest le 26 juin.

Pour plusieurs participants, il s’agira d’une première présence à l’Île-du-Prince-Edouard. Les athlètes auront la chance de faire de plus amples connaissances lors du long trajet le menant à Charlottetown.