Mondiaux d’athlétisme: Geneviève Lalonde dans la cour des grands

Après avoir gagné la médaille de bronze des Jeux panaméricains le mois dernier, la coureuse acadienne Geneviève Lalonde se retrouve en Asie, où elle se prépare pour les Championnats du monde d’athlétisme. Elle traversera la ligne de départ du 3000 m steeple ce dimanche à 22 h 45, heure de l’Atlantique.

Le légendaire sprinteur Usain Bolt, la référence mondiale des courses à distance, Mo Farrah, la nouvelle détentrice du record du monde du 1500 m, Tirunesh Dibaba et l’intouchable spécialiste du 800 m, David Rudisha, tenteront de confirmer leur statut de favoris au Championnat du monde d’athlétisme au cours de la prochaine semaine à Pékin, en Chine.

Pour la première fois depuis 2001, quand Joël Bourgeois avait participé aux championnats à Edmonton, l’Acadie sera présente au prestigieux événement. Geneviève Lalonde endossera l’uniforme canadien au 3000 m steeple.

L’Acadie Nouvelle a joint l’athlète de Moncton mardi, alors qu’elle s’apprêtait à monter à bord d’un avion à Jeju, en Corée du Sud. L’équipe canadienne a passé quelques jours sur l’île touristique afin de s’habituer au climat et aux 11 heures de décalage horaire.

«Le camp s’est très bien passé. Jeju est un endroit incroyable. Quelle opportunité de voyager pour la compétition», a affirmé la diplômée de l’école L’Odyssée.

La coureuse acadienne est classée 24e sur 46 concurrentes aux Mondiaux. La favorite, la Tunisienne Ghribi Habiba, a un meilleur chrono en 2015 de 9m11s28c. Geneviève, elle, a couru 9m35s69c cette année. Seulement 14 ou 15 athlètes accéderont à la finale.

Pour l’Acadienne âgée de 23 ans, «c’est un rêve de participer aux Championnats du monde».

«J’ai très hâte de porter l’uniforme canadien et de représenter mon pays encore une fois sur la scène internationale. Pour ce qui est des grands de la scène, ce n’est pas nécessairement du nouveau, mais c’est sûr qu’on ne peut pas éviter d’être starstruck», avoue-t-elle.

Au total, 1936 athlètes provenant de 207 pays participeront au Championnat du monde d’athlétisme 2015 à Pékin. Les compétitions auront lieu au même emplacement que celles des Jeux olympiques 2008, soit au Stade national de Pékin, qui est mieux connu comme le Nid d’Oiseau.

De toute vraisemblance, Geneviève se servira des Championnats du monde comme tremplin pour les Jeux olympiques de 2016, à Rio de Janeiro, en Brésil. L’ancienne championne des Jeux de l’Acadie a déjà atteint la norme de qualification olympique de 9m45s. Afin d’assurer sa place au sein de l’équipe canadienne, elle devra terminer parmi les trois meilleures aux essais olympiques, en juillet 2016, à Edmonton.