L’ex-boxeur Julien Collette revient au hockey senior

Julien Collette est de retour dans l’actualité sportive. Non pas dans une arène de boxe, mais plutôt sur une patinoire. L’ancien champion poids lourd effectuera en effet un retour au jeu avec les Acadiens de Memramcook, dans la Ligue de hockey senior Nord-Est. Mais attention, il ne veut pas faire un fou de lui ou devenir un goon. Il veut jouer au hockey.

Ceux qui s’attendent de voir Julien Collette se donner en spectacle pourraient être très déçus, avance le patineur de Bouctouche.

«Je ne veux pas juste m’asseoir sur le banc et me chamailler. Je veux jouer au hockey. Si je voulais faire ça, je resterais dans la boxe.»

Mais attention, il ne reculera devant personne.

«S’il y en a un qui vient me tanner, ça va être à coup de Sher-Wood dans les dents. Fini!», affirme-t-il, mi-blagueur, mi-sérieux.

«Je ne m’en vais pas là pour donner un show. Je m’en vais là pour jouer au hockey. C’est sûr que ça va arriver (les bagarres), et si ça arrive, je n’y penserai pas deux secondes.»

Collette a eu quelques bonnes discussions avec la direction des Acadiens et il a bien aimé ce qu’il a entendu.

«Je pense que Memramcook va gagner le championnat cette saison. Je peux prédire ça. Il y a un bon mélange de vétérans et de jeunesse. À l’âge que je suis rendu, je sais ce que je cherche.»

Mais pourquoi revenir au jeu à 35 ans?

«C’est surtout parce que je m’ennuie du hockey, de la compétition. J’avais fait un retour il y a quelques années avec Bouctouche, mais je n’étais pas prêt mentalement. Les circonstances étaient différentes. J’ai vraiment hâte de revenir», précise-t-il.

Même après sept ans d’absence, l’attaquant de 6 pi 4 po et de 285 lb pense être en mesure de suivre le rythme.

«Ceux qui pensent que je suis trop vieux pour revenir au jeu, regardez-moi aller», lance-t-il.

«C’est vrai qu’on doit être agile et rapide si on compare à d’autres sports. Mais je vais m’en sortir. C’est sûr que ça va me prendre quelques parties pour me mettre en forme et m’ajuster, mais je vais être correct.»

Collette a l’intention de compenser son manque de vitesse par son expérience.

«Ce n’est pas juste une question de vitesse. L’important, c’est que ton jeu soit fait avant que la rondelle arrive à toi», mentionne l’ancien boxeur.

Comme ses droits appartenaient encore aux JC’s, les Acadiens ont dû conclure une transaction pour lui mettre le grappin dessus.

«Il faut croire que Bouctouche trouve que je suis trop vieux! Ils vont le regretter! Ça n’a pas eu l’air d’être difficile de m’échanger. Ils ne se sont pas trop battus pour moi», déclare-t-il en pouffant de rire.

Loin d’être un apôtre de la non-violence au hockey, Julien Collette dénonce néanmoins les nombreuses bagarres qu’on voit dans le circuit senior.

«On dirait que le hockey senior est devenu un gong show récemment. Ça se bat à droite et à gauche pour aucune raison. Il y a un temps, on se battait pour changer le momentum du match ou changer une série. Maintenant, ils se battent pour absolument rien. Je ne comprends pas ça.»
Collette devrait disputer son premier match avec les Acadiens le 14 novembre, contre les Vikings du Restigouche Nord, ou le 21 novembre contre le Hôtel Gagnon d’Amqui.