Les Foreurs refont le coup au Titan

Pour la deuxième fois en moins d’une semaine, le Titan d’Acadie-Bathurst a trébuché devant les Foreurs de Val-d’Or.

Un tour du chapeau d’Alexis Pépin (ses 9e, 10e et 11e) a permis aux visiteurs (20-7-3) d’inscrire trois buts de suite pour se sauver avec une victoire de 7 à 5, devant moins de 1400 amateurs à Bathurst.

Anthony Richard (22e), Julien Gauthier (24e), Anthony Beauregard (13e) et Olivier Galipeau (4e) ont réussi les autres buts des gagnants. La riposte du Titan (10-18-3) est venue de Jeffrey Truchon-Viel (14e et 15e) et d’Antoine Morand (8e, 9e et 10e).

L’entraîneur Mario Pouliot n’était pas très heureux du rendement de son équipe en troisième période. Il a reconnu que trois vétérans manquaient à l’appel en défensive – Nicolas Dumulong, Mark Trickett et Elijah Francis -, mais il n’a du tout pas digéré certaines séquences.

«Disons qu’on leur a donné la rondelle toute la soirée. C’est pour ça qu’ils ont eu 46 tirs et qu’ils ont marqué sept buts», lance-t-il, visiblement furieux.

«La ligne à Morand (avec Boivin et Kuznetsov) a été très bonne ce soir, Truchon-Viel aussi. Mais notre jeu avec la rondelle a été pitoyable», explique-t-il.

«Quand tu joues dans cette ligue-là, tu dois faire les jeux. Avec un pointage de 4 à 4 au début de la troisième, on est en désavantage numérique, la rondelle est libre, on peut s’échapper avec et on a deux joueurs qui passent par-dessus. Et les Foreurs marquent quelques secondes plus tard. Il y a un principe qui dit que tu dois prendre la rondelle avant de penser à te pousser avec», poursuit l’entraîneur du Titan, toujours en beau fusil.

«Ça coupe les jambes. Pour moi, c’est inacceptable. On ne parle pas ici de recrues, mais de vétérans. C’est très très très décevant. Il y a des choses qu’il va falloir corriger à l’interne, c’est certain.»

La sensationnelle recrue Antoine Morand a donné le ton au match dès la troisième minute de jeu, en complétant un jeu de Vladimir Kuznetsov et de Christophe Boivin. Il s’agissait pour le patineur québécois d’un huitième filet cette saison.

Sauf que la riposte des visiteurs n’a pas tardé. Moins de trois minutes plus tard, Alexis Pépin déjouait Marc Audet pour récolter son neuvième de la campagne.

Les Foreurs ont remis ça en début de deuxième période par l’entremise d’Anthony Beauregard. Mais la troupe de Mario Pouliot semblait déterminée à mettre un terme à sa vilaine série de trois revers de suite. Et qui d’autres qu’Antoine Morand pour créer l’égalité 2 à 2? Le Russe Kuznestov récoltait une deuxième mention d’aide sur la séquence.

Alexis Pépin a relancé les Foreurs, mais Jeffrey Truchon-Viel semblait en grande forme. Le vétéran a touché la cible à deux reprises en l’espace de trois minutes pour replacer le Titan dans le siège du conducteur 4 à 3.

Mais Olivier Galipeau allait gâcher le party en toute fin de période en créant à nouveau l’impasse. Val-d’Or s’est sauvé avec la victoire en troisième période avec trois autres buts, dont le troisième du match d’Alexis Pépin.

Antoine Morand a bien complété son truc du chapeau, mais ce fut nettement insuffisant pour venir à bout des coriaces Foreurs.