L’Attack de l’Atlantique qualifiée pour London

C’est devant ses bruyants partisans que l’Attack de l’Atlantique a officialisé sa participation au championnat canadien de ringuette, qui aura lieu du 3 au 9 avril à London, en Ontario. Samedi, les filles des coentraîneurs Gilles Proulx et Julien Léger ont balayé leur série face au Royal de Bourassa en deux rencontres.

L’Attack a remporté le premier duel au compte de 9 à 5 devant 750 spectateurs à l’aréna Arthur-J.-LeBlanc de Dieppe.

Martine Caissie, Miguelle Proulx et Jenny Snowdon ont marqué chacune trois buts dans cette première victoire plus difficile à concétriser qu’elle n’y paraît.

Même que le Royal dominait 3 à 1 après le premier quart. Et même si l’Attack a rebondi avec quatre buts sans riposte, les visiteuses ont réussi à niveler la marque cinq buts de chaque côté pendant le troisième quart. Ce n’est d’ailleurs qu’à ce moment-là que les favorites ont sérieusement pris le contrôle de la partie.

Kirsti Mason et Kelly Snowdon ont elles aussi largement contribué à ce gain avec respectivement cinq et quatre mentions d’aide. Joëlle Proulx a obtenu deux passes. Karine Doiron a repoussé 31 des 36 tirs dirigés vers elle.

Marie-Ève Demers a mené l’attaque du Royal avec deux buts et une passe.

Martine Caissie - Gracieuseté: Sam G. Cormier Photography
Martine Caissie – Gracieuseté: Sam G. Cormier Photography

Dans la deuxième rencontre, Martine Caissie a pris les choses en main en y allant de cinq buts et trois passes dans un triomphe de 10 à 6 à l’aréna Marina de Cocagne.

Josée Doiron (2-1), Jenny Snowdon (2) et Miguelle Proulx ont complété le pointage. Joëlle Proulx, avec cinq passes, et Kim Melanson, créditée de deux mentions d’aide, ont été les autres vedettes offensives de la partie. Nathalie Poirier a empoché la victoire avec 34 arrêts.

Aurey-Anne Girard a été la meilleure attaquante du Royal avec deux filets et une passe.

Chez l’Attack, même si l’équipe était en congé depuis un mois, on croit que la longue pause n’a rien à voir avec les difficultés dans le premier match.

«Je ne crois pas que nous étions rouillées, affirme Joëlle Proulx. Nous savions que le Royal ne nous donnerait pas la série. En fait, c’est seulement une fois que nous avons été en mesure de chasser notre nervosité que les choses se sont replacées. Nous avons alors pu nous concentrer sur notre partie et jouer comme nous en sommes capables.»

«Nous étions effectivement un peu nerveuse, avoue à son tour la gardienne Karine Doiron. C’était la première fois que nous disputions un match devant autant de spectateurs. Il y avait toute une atmosphère. L’aréna était rempli. Je n’avais jamais joué devant autant de monde. Nous étions toutes sur les nerfs (rires). Malgré tout, même quand elles ont pris les devants, nous savions que nous allions nous reprendre.»

Selon Proulx et Doiron, l’Attack se présentera à London sans aucun complexe.

«Cette année, les huit équipes du championnat provincial ont une chance réelle de gagner. Nous, par exemple, nous avons battu toutes les équipes de l’Est au moins une fois pendant la saison régulire. Bien sûr, nous savons que ce ne sera pas facile, nous serons prêtes. Nous sommes une équipe qui joue avec du coeur et qui n’abandonne jamais, même quand nous tirons de l’arrière. Depuis le début de l’année que nous nous fixons des objectifs et nous les avons tous atteint jusqu’ici», mentionne Joëlle Proulx.

«Cette première série éliminatoire remportée à la maison nous donne un bon rush d’adrénaline. C’est aussi bien dire une saison parfaite que nous vivons cette année et nous n’avons pas l’intention d’en terminer là. Nous attendons avec impatience de prendre la route vers London», révèle Karine Doiron.

«L’esprit d’équipe est incroyable. Toutes les filles ont travaillé fort pour s’améliorer, autant en gymnase que sur la glace. Nous avons même travaillé notre coco en écoutant Stacy Wilson nous expliquer comment se préparer mentalement pour un match. Ce sont toutes des choses qui, à mon avis, ont fait une différence en fin de semaine», ajoute la gardienne de l’Attack.

Karine Doiron - Gracieuseté: Sam G. Cormier Photography
Karine Doiron – Gracieuseté: Sam G. Cormier Photography

Outre l’Attack, les sept autres clubs qualifés pour le championnat canadien sont les Turbos de Cambridge, le Mission de Montréal, les Devils de Gloucester, le Ice d’Ottawa, le WAM! d’Edmonton, le RATH de Calgary et le Rush Black Gold d’Edmonton.