CRH: les Prédateurs du Témiscouata ont l’embarras du choix au classement

Les Prédateurs du Témiscouata ont l’embarras du choix. Avec quatre parties à disputer dans la saison, ils ont l’occasion de terminer aux deuxième, troisième ou quatrième rangs au classement dans le Circuit régional de hockey du Nord-Ouest. Il va sans dire qu’ils préféreraient le positionnement le plus élevé…

La saison dernière, les Prédateurs ont remporté le titre de la saison régulière. Ils sont actuellement installés au quatrième échelon avec un dossier de 15 victoires et cinq revers pour 30 points.

Ils accusent un retard de deux points sur le Thunder de Perth-Andover (15-4-2=32 pts) et les Ambassadeurs de Saint-Jacques (14-4-4=32 pts) mais ont des matchs en main sur ces deux formations.

Vendredi soir, les Prédateurs seront les visiteurs à Kedgwick tandis qu’un important duel à domicile les attend contre le Thunder, dimanche après-midi.

«Actuellement, c’est assuré qu’on commencera les séries à la maison. Mais c’est certain qu’on veut profiter de nos quatre dernières parties pour améliorer notre sort et pouvoir aussi débuter à la maison au deuxième tour. Le match contre le Thunder à ce stade-ci sera crucial», a dit le défenseur Maxime Dugas (3-7-10).

Les Panthères du Haut-Madawaska (19-2-0=38 pts) sont installés en tête du classement. Mathématiquement, le Thunder et les Prédateurs pourraient les rejoindre si les Panthères perdent leurs trois derniers matchs.

Par contre, même s’ils terminaient avec le même nombre de victoires, les Prédateurs leur concéderaient le premier rang parce que les Panthères ont eu le meilleur entre les deux clubs cette saison. Si le Thunder devait aussi les rejoindre, ils totaliseraient moins de victoires que les porte-couleurs du Haut-Madawaska.

Selon le défenseur Dugas, les Prédateurs n’ont pas à rougir de leur rendement collectif cette saison.

«Dans l’ensemble, nous avons une saison plus que respectable. Nous avons beaucoup de jeunes joueurs qui ont été intégré l’équipe et ils ont rapidement su s’adapter au calibre de jeu. C’est même grâce à eux si nous avons eu un tel rendement. Nous devons profiter de nos derniers matchs pour accroître notre intensité, solidifier notre jeu défensif et se préparer pour les séries», a indiqué le numéro 22 des Prédateurs.

Avec le départ du vétéran Louis-Philippe Lachance, Maxime Dugas a uniquement été utilisé comme défenseur cette saison après avoir aussi évolué comme attaquant au cours des récentes campagnes.

Avec ses 74 minutes de pénalité en 19 rencontres, il est le joueur le plus pénalisé des Prédateurs.

«Ça fait partie de mon style de jeu. Je suis intense et tout comme mes coéquipiers, je m’en vais là pour gagner des matchs de hockey», a-t-il laissé entendre.