Marie-Christine Gendron a la gymnastique dans la peau

Elle se déplace sur le tapis avec la grâce d’un papillon. Ses mouvements sont aussi précis qu’une horloge suisse et sa dextérité ferait pâlir d’envie un joueur de baseball professionnel. Marie-Christine Gendron représente le futur du Nouveau-Brunswick en gymnastique rythmique.
Du haut de ses 15 ans, le petit bout de femme possède déjà une feuille de route impressionnante.

Déjà l’une des athlètes les plus accomplies de la province, elle a terminé dans les 25 meilleures au pays lors des championnats canadiens de 2016 dans la catégorie junior.

L’Acadienne pratique la gymnastique rythmique depuis déjà sept ans, dont cinq ans au niveau compétitif.

«Depuis que je suis petite, j’ai toujours aimé faire des culbutes et faire la roue. La gymnastique est quelque chose qui m’intéressait beaucoup», explique la Dieppoise.

Pour exceller dans ce sport, il faut plus que des pirouettes et des sauts. Il faut aussi savoir manier le cerceau, le ballon, le ruban, les massues et la corde.

«Ça prend beaucoup de pratique. On commence avec des choses plus faciles comme le ballon et le cerceau et plus on avance, plus on se perfectionne avec le ruban ou les massues», indique Marie-Christine Gendron.

Si elle possède une dextérité impressionnante, le ballon lui donne encore du fil à retordre.

«Le ballon est difficile à attraper. Et si tu l’échappes, il rebondit et s’en va partout! J’adore les massues parce que c’est l’appareil le plus petit, le plus facile à manipuler.»

La gymnaste acadienne est déjà l’une des meilleures au Nouveau-Brunswick.

En 2016 à Winnipeg, elle avait pris le 22e rang au classement général lors des championnats canadiens.

«J’ai adoré mon expérience et je veux y retourner», affirme-t-elle avec enthousiasme.

En 2017, l’élite nationale aura rendez-vous à Edmonton en avril.

«Mon objectif est vraiment de faire un bon classement au championnat national», mentionne l’athlète de Dieppe.

«Le plus beau résultat que je pourrais imaginer, ce serait de terminer dans le top 10. Peut-être pas cette année, mais je pense que c’est possible si je pratique encore plus ma technique.»

Pour y arriver, elle ne lésine pas sur les moyens en consacrant plus de 15 heures par semaine à son sport.

«Quand tu aimes ce que tu fais, ce n’est pas un sacrifice. Je fais souvent mes devoirs à l’école et vais au gymnase directement après», souligne-t-elle avec un sourire fendu jusqu’aux oreilles.

Marie-Christine Gendron et son entraîneure Brigitte Thibault.

L’entraîneure-chef du Club Extenso, Brigitte Thibault, n’est pas surprise des succès de sa protégée.

«C’est une athlète qui travaille très fort. C’est une de ses grosses qualités. Je pense que c’est pour ça qu’elle est rendue à ce niveau aujourd’hui», explique-t-elle.

«On la pousse toujours très fort et elle revient toujours avec encore plus d’enthousiasme. Elle a vraiment une belle éthique de travail. Ça parait qu’elle est passionnée», ajoute celle qui dirige le club depuis huit ans.

«Elle n’a pas de  limites. Tout va dépendre d’elle. La seule chose qu’elle devra améliorer, c’est son expression faciale sur le tapis. L’émotion qu’elle met dans ses routines doit paraître encore plus.»

Si la gymnastique rythmique est un sport en pleine expansion en Acadie, on le doit à des passionnées comme Brigitte Thibault et Marie-Christine Gendron.

Au rythme où vont les choses, le jour n’est peut-être pas si loin où une athlète du Nouveau-Brunswick participera aux Jeux olympiques.

Et ce sera peut-être Marie-Christine Gendron.

 

Le club Extenso a dominé les championnats régionaux

Les athlètes du Club Extenso, de Dieppe, ont complètement dominé les championnats régionaux de gymnastique rythmique, en fin de semaine, au gymnase du CCNB-Dieppe.

Près de 60 athlètes ont pris part à l’événement, en provenance des clubs Extenso (Dieppe), Voltige (Lamèque), Rythmika (Fredericton), Krystal (Grand-Sault) et Rhapsody (Fredericton).

Au niveau 2A, Lilianne Fry (club Extenso) a devancé Phoenix Kelly (club Rhapsody).

Deux athlètes du club Extenso ont dominé la compétition dans la catégorie 2B, soit Amélie Desroches et Anne-Sophie LeBlanc.

Même scénario chez les 3A, alors que les deux premières positions vont à Maeva Beaudoin et Asia Grandmaison.

Dans le groupe des 3B, Stéphanie Richard (club Extenso) devance Laurie-Li Noël (club Voltige).

Au niveau 4A, autre domination du club de Dieppe, cette fois avec Véronique Lavoie et Véronique Vautour en vedette.

Chez les 4B, la victoire va à Alyssa Sutherland (club Extenso), devant Annabelle Haché (club Voltige).

Dans le groupe des 5A, Danika Richard (club Extenso) l’emporte devant Olivianne Carrier (club Rythmika).

Au niveau 5B, c’est Isabelle Michaud, également du club Extenso, qui s’est distinguée.

Dans le groupe des 6B, Maika Blanchard (club Voltige) termine devant Emma St-Pierre (club Extenso).

Au niveau novice national, Élodie Doucet (club Extenso) s’est signalée, tout comme sa collègue Marie-Christine Gendron dans la catégorie junior national.

Candice Jeanpierre, aussi du club Extenso, a donné une belle démonstration de son talent au niveau senior national.