Trois joueurs des Commandos heureux de revenir à Edmundston

Trois hockeyeurs de la région reviendront au bercail avec le transfert des Commandos de Dieppe à Edmundston la saison prochaine. Même si la saison 2016-2017 est loin d’être terminée, ils sont enthousiastes face au défi qui les attend à l’automne.

Question de mousser la vente des abonnements de saison du Blizzard d’Edmundston, les Commandos se sont entraînés à Saint-Basile en fin d’après-midi, jeudi, en prévision de leur duel contre les Slammers de Woodstock, vendredi. L’équipe sera transférée au Nord-Ouest au terme de la présente saison.

À sa deuxième campagne chez les Commandos, le défenseur Alex Lavoie, de Saint-Basile, reconnaît qu’il serait plaisant pour lui d’évoluer devant sa famille et ses amis. Échangé des Wildcats de Moncton aux Cataractes de Shawinigan dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), il analysera les options qui s’offrent à lui.

«Jouer devant sa famille et ses amis, c’est plaisant. Ça va être toute une expérience, une nouvelle équipe, une nouvelle ville, un nouvel amphithéâtre. C’est le meilleur scénario possible. C’est du hockey rapide et robuste», a indiqué le numéro 28 des Commandos.

À LIRE AUSSI: «Ça va être fou raide la première saison»

S’étant taillé un poste comme joueur-invité chez les Commandos, Jeff Akerley, de Saint-Léonard, croit que le début de la prochaine saison sera un peu plus stressant.

«J’ai de la parenté partout dans la région, alors ça va être un beau défi de revenir jouer du hockey par ici. C’est une équipe de hockey qui va aussi permettre à des joueurs locaux d’évoluer à un nouveau calibre de jeu. Je suis l’exemple qu’on peut en faire partie sans avoir été repêché. Je suis petit physiquement mais j’ai réussi à faire ma place», a mentionné le jeune homme qui poursuivra du même coup ses études à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE).

Nick Jessome, d’Edmundston, s’est exilé à Ottawa et à Dieppe au cours des six dernières années pour jouer au hockey.

«Ça va être un défi excitant de venir terminer ma carrière junior à la maison et de faire partie de cette nouvelle aventure de hockey junior A dans notre communauté. J’ai l’impression que les amateurs ont hâte de constater ce que nous serons capables de faire. C’est du hockey rapide. Ça va faire du bien aussi de manger la nourriture à ma mère», a lancé celui qui poursuivra son programme universitaire en administration.