Coupe Memorial – Les Sea Dogs sont en «voyage d’affaires» à Windsor

L’attente pour les Sea Dogs de Saint-Jean tire à sa fin.

Dès jeudi, la troupe de Danny Flynn prendra part à son premier entraînement sur la glace du WFCU Center à Windsor, en Ontario, en préparation pour leur première rencontre à la Coupe Memorial, vendredi.

Les vainqueurs de la Coupe du Président ont bénéficié d’une semaine complète de repos depuis leur dernière rencontre de la finale qu’ils ont balayée en quatre matchs face à l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Alexandre Bernier juge que cette période d’inactivité est arrivée à un moment propice pour le groupe.

«La semaine de repos a été bénéfique, puisque les joueurs qui traînaient des blessures ont eu la chance d’obtenir de nombreux traitements. Maintenant, nous sommes tous en forme et il s’agit d’un aspect non négligeable, considérant que nous allons jouer plusieurs matchs en peu de temps», a-t-il indiqué.

Cette période de repos a aussi permis à l’équipe des Maritimes d’étudier son premier adversaire, les Spitfires de Windsor, l’équipe hôtesse du tournoi.

En lever de rideau du championnat canadien du hockey junior majeur, les Sea Dogs devront non seulement affronter une équipe qui sera affamée après 45 jours d’inaction, mais ils auront aussi à faire face à une foule hostile qui voudra voir son équipe locale remporter le duel.

Le défenseur âgé de 19 ans ne croit pas que cette situation est désavantageuse pour son club.

«Honnêtement, je préfère cette situation. Nous allons pouvoir évacuer notre stress plus rapidement que les deux autres équipes qui vont devoir attendre à samedi avant de sauter sur la glace. L’opposition sera forte et la foule sera bruyante, mais nous avons déjà vécu ce genre d’expérience», a-t-il mentionné.

Pour l’Acadien Samuel Leblanc, l’important pour l’instant est avant tout de se concentrer sur ce premier duel.

«Notre objectif est bien évidemment de remporter les grands honneurs, mais nous devons vivre cette expérience au jour le jour. Notre concentration doit présentement être portée sur l’équipe de Windsor. Toutes les formations présentes sont excellentes, alors nous ne pouvons donc prendre aucune équipe à la légère», a-t-il révélé.

L’athlète âgé de 17 ans originaire de Dieppe croit aussi que cette série expéditive face à l’Armada a permis à lui et ses coéquipiers de débarquer en sol ontarien en pleine confiance.

«Présentement, nous sommes une formation en pleine possession de nos moyens. Toutefois, il faut être conscient que les autres équipes ont probablement la même assurance que nous. Il s’agit donc de ne pas avoir trop confiance, mais tout de même de jouer avec l’idée que nous avons tous les effectifs en place pour remporter ce tournoi», a-t-il révélé.

Le dernier mot revient toutefois à Alexandre Bernier, qui résume très bien l’approche des Sea Dogs en vue du tournoi.

«Nous sommes à Windsor en voyage d’affaires. Nous sommes venus ici pour gagner.»

À la suite de leur premier match de la Coupe Memorial vendredi contre les Spitfires de Windsor, les Sea Dogs affronteront lundi les champions de l’Ontario (OHL), les Otters d’Erie. Le lendemain, ils seront opposés pour leur dernière rencontre du tour préliminaire aux champions de l’Ouest (WHL), les Thunderbirds de Seattle.