Triathlon extrême: «On a trouvé chaussure à nos pieds» au Lac-Mégantic

«Comme on dirait, on a trouvé chaussure à nos pieds.»

Michel Robichaud n’avait jamais participé à une épreuve de triathlon extrême par le passé. Il a eu l’occasion de vivre cette expérience lors du Canada Man/Woman Xtreme présenté au Lac-Mégantic en fin de semaine.

«C’est pratiquement impossible de s’imaginer à quel point un parcours sera difficile avant de l’avoir complété. Je pense que le but des organisateurs était vraiment de casser l’esprit des participants dès le départ de chaque épreuve. Comme si le trajet n’était pas assez éprouvant, nous avons aussi eu à composer avec des rafales de vent et des averses!»

Il est à parier que l’Acadien âgé de 46 ans n’oubliera pas de sitôt sa première présence au Lac-Mégantic.

«Nous étions constamment portés à sortir de notre zone de confort. Le départ de la course était donné à 4h30 du matin et nous avons eu à nager dans l’obscurité pendant un certain temps. Ensuite, la section de vélo a été brutale. Nous avons fait face à des pentes très abruptes, surtout lors du dernier 1,2 kilomètre, où nous avons dépensé beaucoup d’énergie. Enfin, lorsqu’est venu le temps de compléter la course, la chaleur était de 35 degrés. C’était extrêmement difficile.»

Michel Robichaud ne pourrait être plus fier d’avoir obtenu un chrono de 16h28m10s.

«L’ampleur de l’exploit est considérable. À ce moment-ci de ma carrière, je ne vois pas un autre évènement que je pourrais faire dans le futur qui serait aussi difficile que celui que je viens de compléter.»

Alain Vautier, qui a obtenu un temps de 17h16m31s, croit aussi qu’il s’agissait de la course la plus difficile de sa carrière. Ce n’est pas peu dire, considérant que l’athlète originaire de Tracadie comptait déjà trois Ironman à son actif.

«J’étais conscient du fait qu’il allait s’agir de la course la plus difficile de ma vie et je n’ai pas été déçu. En titre de comparaison, j’ai terminé avec un chrono de 4h15m supérieur à mon pire résultat dans une épreuve de ce genre. Je suis toutefois satisfait avec ma performance, puisque je souhaitais simplement être en mesure de venir à bout du parcours.»

Selon lui, le plus grand défi consistait à bien gérer son énergie. L’alimentation était un autre facteur à prendre en considération.

«En vélo, les montées étaient extrêmement difficiles, alors je devais m’assurer de conserver de l’énergie afin de pouvoir compléter le marathon par la suite. Aussi, nous étions responsables de notre logistique pour la nourriture, alors j’ai eu à faire appel à ma conjointe et quelques amis pour m’assister. Leur présence était encourageante pour moi, mais aussi très angoissante pour eux qui devaient constamment s’assurer de ma santé. Sans leur appui, il m’aurait été impossible de compléter le parcours.»

En plus de traîner une légère blessure à un genou, Alain Vautier a rencontré un problème mécanique lors de la fin de son trajet en vélo.

«Lors de la dernière montée au 179e kilomètre, j’ai cassé mon pédalier. J’ai complété le dernier 100 mètres avec le pédalier dans une main et le vélo dans l’autre. Heureusement pour moi, j’étais au dernier kilomètre du trajet.»

Il a d’ailleurs un petit conseil à donner à ceux qui souhaitent prendre part à cet événement en 2018.

«L’important est de s’entraîner dans les montées en vélo. Je crois qu’il s’agit de la plus grande difficulté que j’ai rencontrée durant la journée. Je suggère aux athlètes de se déplacer au Lac-Mégantic afin de s’entraîner avant de compléter le triathlon.»

Résultats des participants du N.-B.

Nom   Catégorie   Rang   Natation  Vélo   Course   Total

Stéphane Boudreau  M35-39   42e   1h28m22s   7h32m36s   6h04m01s  15h15m45s

Louis-Philippe McGraw   M45-49   50e  1h16m55s   7h10m14s  6h51m21s  15h29m03s

Claude Beaulieu   M35-39  57e   1h45m08s  7h52m04s   6h30m42s  16h19m06s

Michel Robichaud   M45-49  58e   1h24m56s   7h20m28s   7h28m24s   16h28m10s

Juan Manuel Toro Lara   M40-44  66e  2h06m03s   8h03m36s   6h41m53s   17h08m24s

Alain Vauthier     M30-34  67e  1h03m04s    7h41m13s    8h15m11s   17h16m31s

Paul Looker     M50-54  72e  1h22m46s   8h10m47s    7h32m42s  17h20m05s

Annie Pellerin    F35-39   74e   2h00m51s  8h29m43s   6h38m13s   17h27m27s