Moncton-Dieppe 2017: de féroces adversaires face au N.-B. en athlétisme

Lors des 6es Jeux de la francophonie canadienne présentés à Gatineau en 2014, la délégation du Nouveau-Brunswick avait pratiquement anéanti la compétition à grand coup de performances éblouissantes.

Au terme des cinq jours d’activités, les athlètes néo-brunswickois avaient amassé la deuxième plus grande récolte de la province dans l’histoire de cette compétition avec 54 médailles. De plus, la délégation avait établi un nouveau record en athlétisme avec 44 podiums, conservant ainsi son titre de champion pour les troisièmes Jeux d’affilée.

Sans surprise, les attentes sont encore une fois très élevées pour les spécialistes de piste et pelouse qui participeront aux Jeux de la francophonie canadienne tenues à Moncton-Dieppe cette semaine. Toutefois, la tâche ne sera pas nécessairement facile, puisque, selon Jean-Marc Doiron, l’un des trois entraîneurs de cette formation, les jeunes auront à faire face à des adversaires beaucoup plus féroces que par le passé.

«Nous ne tenons jamais rien pour acquis, surtout que cette année il y a beaucoup de rumeurs qui indiquent que le Québec possède une équipe très talentueuse. Par le passé, je ne crois pas qu’ils se présentaient avec leurs meilleurs athlètes, mais plusieurs sources m’ont mentionné qu’ils tentaient d’être beaucoup plus compétitifs cette année. Le défi de répéter nos succès des années précédentes sera donc plus considérable.»

Il est toutefois satisfait de l’effectif qu’il a sous la main. Selon lui, plusieurs athlètes devraient être en mesure d’obtenir des podiums.

«Nos filles dans le groupe d’âge cadet sont très fortes, surtout nos sprinteuses. Chez les hommes, nous pouvons compter sur Alexis Cédric Roy, un coureur de distance dans la catégorie d’âge jeunesse, qui devrait très bien s’en tirer. Il ne faut pas oublier Kyla Hughes aux épreuves de lancer qui devrait être capable de répéter ses exploits de 2014, alors qu’elle avait remporté deux médailles d’or. En somme, la liste des athlètes qui devraient se démarquer est longue.»

Le directeur technique d’Athlétisme Nouveau-Brunswick, Gabriel Leblanc, se réjouit du talent que l’on retrouve dans la province depuis quelques années. D’ailleurs, il croit que le développement de ce sport au Nouveau-Brunswick est attribuable à plusieurs facteurs.

«Premièrement, nous avons de très bons entraîneurs qui sont passionnés par ce sport. Aussi, nous possédons de très belles installations qui favorisent le développement des jeunes. Le sport est donc en très bonne santé au Nouveau-Brunswick.»

«Les Jeux de l’Acadie sont aussi très formateurs pour eux. Nous avons de plus en plus de francophones qui participent à ce rassemblement et qui performent de façon exceptionnelle. Nous avons vraiment de super athlètes ici au Nouveau-Brunswick», a-t-il ajouté.

Justement, l’une de ces «super athlètes» qui devraient obtenir sa part de succès cette année se nomme Isabella Lemaire. La participante âgée de 15 ans débarque à Moncton en pleine confiance après avoir fracassé deux records lors de la dernière finale des Jeux de l’Acadie à Fredericton, soit ceux du 1200 et du 2000 mètres. Celle qui prendra part aux épreuves de 800m, de 1200m, de 2000m et du triple saut a de grandes attentes pour ces Jeux.

«Je souhaite être médaillée. J’aimerais aussi obtenir des records, mais je ne sais pas encore s’ils sont atteignables. De plus, j’anticipe la compétition, puisque je désire me comparer avec mes adversaires des autres provinces du Canada afin de connaître mon potentiel.»

La surdouée est consciente des attentes, mais elle a confiance de pouvoir livrer la marchandise.

«Je sens évidemment une certaine pression, puisque tout le monde s’attend à ce que j’obtienne des podiums. Toutefois, je me sens aussi privilégiée de pouvoir bénéficier d’autant d’appui de la part du personnel d’entraîneurs. Je suis aussi reconnaissante de pouvoir compter sur mes proches qui seront présents afin de m’encourager durant mes courses.»

La principale intéressée sera mise à l’épreuve dès mercredi, alors qu’elle et le reste de l’équipe d’athlétisme du N.-B. seront en action à partir de 9h30 au Stade Moncton.