Moncton-Dieppe 2017: toutes les couleurs du Canada francophone font la fête!

Les Jeux de la francophonie canadienne Moncton-Dieppe 2017 sont officiellement lancés!

Tous les accents et toutes les couleurs du Canada francophone ont festoyé au parc Riverain de Moncton, par un beau mardi soir de juillet. Le site aménagé sur les bords de la rivière Petitcodiac laissait toute la place à la jeunesse d’un océan à l’autre.

Du monde Right Fiers, il y en avait en masse. Des gens comme Sara Fournier, de Winnipeg.

«J’ai participé aux Jeux en 2005 et en 2008 et je suis revenue chaque année ensuite pour encadrer la délégation, raconte la chef de mission du Manitoba. C’est pour moi une chance de faire vivre aux jeunes la même expérience que j’ai vécue comme athlète.»

«Ces Jeux ont soulevé une fierté chez moi et c’est plaisant de la passer aujourd’hui à d’autres. C’est pour certains un éveil, alors que pour d’autres, c’est simplement un rappel que la francophonie, ça va plus loin que l’école ou à la maison. On vit en minorité au Manitoba, mais c’est important de réaliser et de savoir qu’on n’est pas tout seuls.»

Stéphanie Arseneault, de l’Île-du-Prince-Édouard, portait évidemment les couleurs de sa province natale.

«J’adore représenter mon île et c’est incroyable d’être ici. On a déjà beaucoup de plaisir et je ne peux pas croire qu’on va passer le reste de la semaine ici», mentionne celle qui participera aux compétitions de frisbee ultime.

Pour la Saskatchewanaise Katie Bletsky, les Jeux de Moncton-Dieppe représentent une autre occasion de visiter l’est du pays.

«J’ai participé aux Jeux de 2014 à Gatineau en basketball. C’est pour nous une occasion en or de rencontrer des nouvelles personnes et de découvrir toute une communauté francophone. L’expérience est super. Il y a tellement d’énergie ici et d’enthousiasme.»

L’olympienne Geneviève Lalonde était aussi de la fête.

«Je me rappelle d’avoir participé aux Jeux il y a déjà neuf ans à Winnipeg. C’était ma première expérience à l’extérieur du Nouveau-Brunswick pour une compétition nationale. C’est plaisant de voir aujourd’hui que Moncton et Dieppe accueillent tous ces jeunes», explique-t-elle.

«J’ai de très bons souvenirs des Jeux de la franco. Je me suis fait des amies que j’ai encore, dont certaines qui sont sur l’équipe olympique avec moi. Je souhaite que les jeunes s’amusent et qu’ils voient comme c’est beau, l’Acadie.»

Place aux Jeux!