Moncton-Dieppe 2017: Kyla Hughes pulvérise le record au lancer du poids

Les experts prédisaient six ou sept médailles pour le Nouveau-Brunswick en athlétisme, pour la journée de mercredi. Les plus optimistes rêvaient à la dizaine. Quand les derniers résultats ont été compilés, nos athlètes sont montés sur le podium pas moins de 13 fois.

Kyla Hughes a fait sa part avec l’or au lancer du poids et l’argent au lancer du javelot.

Mieux encore, l’athlète de Cocagne fracasse l’ancien record par plus d’un mètre au poids.

Son tir de 14,05m éclipse la marque de 13,07m qui appartenait à la Québécoise Julie-Anne Blondin depuis 2008.

Rachelle Haché complète le doublé acadien et néo-brunswickois avec une belle médaille d’argent.

Il va sans dire que Kyla Hughes rayonnait après sa performance historique.

«Je me suis beaucoup entraînée pour ça et ça en valait la peine à 100%. Je voulais battre le record, mais je ne pensais pas que ce serait par autant que ça, raconte l’athlète âgée de 17 ans. J’ai eu quelques inquiétudes pendant la compétition, mais j’ai juste continué à pousser pour lancer de plus en plus loin.»

Même si elle était un peu nerveuse de se produire devant sa famille et ses amis, pas question de se laisser distraire. Elle n’avait qu’une seule chose en tête: battre le record des Jeux.

«Je me disais que je voulais juste avoir du plaisir, parce que je m’énerve vite. Il ne faut pas trop que j’y pense longtemps avant. Mais tout s’est bien passé. Quand j’ai entendu le chiffre (de la distance parcourue), j’ai vécu plein d’émotions. C’était fantastique.»

Kyla Hughes a ajouté une médaille d’argent à sa collection plus tôt en matinée au lancer du javelot.

«Ça fait seulement deux mois que je lance le javelot et j’ai encore besoin de beaucoup d’entraînement. J’aime plus le poids, mais je commence à aimer autant le javelot», confie-t-elle.

Ses Jeux sont loin d’être terminés puisqu’elle prendra part aux compétitions de saut en hauteur et du lancer du disque.

«Je n’ai jamais lancé de disque. On va voir comment ça va aller», mentionne-t-elle en souriant.

Après les Jeux de la francophonie canadienne, Hughes s’attaquera aux Jeux du Canada à Winnipeg. L’Acadienne lancera le javelot et le poids au Manitoba.

«Il y aura beaucoup d’entraînement d’ici là, mais aussi beaucoup de repos en même temps pour bien me préparer.»

Peut-elle rêver à un podium?

«Le poids sera un peu plus pesant, mais je vise quand même 13 mètres. Au javelot, j’aimerais franchir au moins 40 ou 41 mètres», souligne-t-elle.

L’entraîneur de l’équipe d’athlétisme du Nouveau-Brunswick, Jean-Marc Doiron, s’est dit estomaqué par la performance de sa protégée mercredi.

«On dirait que le poids a commencé à voler et qu’il n’arrêtait jamais, comme s’il ne voulait pas tomber. On a entend un gros murmure dans la foule. C’était vraiment impressionnant comme lancer», avance-t-il.

«C’est un lancer historique et je pense que ce sera un record difficile à battre. C’est plus d’un mètre de l’ancien record des Jeux. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit une performance dominante comme celle-là.»

Selon lui, cette prestation sera de nature à inspirer tout le groupe.

«C’est le genre de choses qui va faire jaser à l’intérieur de notre équipe. Ça va donner le ton au reste des compétitions. On veut toujours que nos meilleurs athlètes soient nos plus  performants et c’est ce qu’on voit depuis le début.»

Au rythme où vont les choses, la province pourrait dépasser le cap des 40 médailles en athlétisme d’ici la fin des Jeux.

Caroline Gagnon, de l’Équipe NB, a gagné la médaille d’argent au 100 mètres. – Collaboration spéciale:  Normand A. Léger