Frisbee ultime: le N.-B. a chèrement vendu sa peau en finale

Ce n’était peut-être pas une médaille d’or, mais les membres de l’équipe de frisbee ultime du Nouveau-Brunswick vont se rappeler longtemps de cette finale face au Québec, samedi après-midi.

Dans la dernière finale au menu des 7es Jeux de la Francophonie canadienne, nos jeunes se sont inclinés 15 à 8 face à leurs voisins québécois, mais personne n’avait la tête entre les jambes après le match.

Ils venaient tout de même de donner à leur province sa 48e et dernière médaille des jeux.

De quoi être Right Fiers!

«C’est plaisant parce que c’est la première année qu’il y a officiellement une médaille pour le frisbee ultime», mentionne le Dieppois Éric Landry.

«Même si on n’a pas remporté la médaille d’or, c’est un très bon commencement pour le Nouveau-Brunswick», indique l’athlète âgé de 16 ans.

«Le Québec est vraiment fort techniquement. Ils ont aussi une expérience incomparable. Je suis vraiment content de les avoir affrontés en finale.»

La formation québécoise s’est donné une avance confortable en première demie, mais les jeunes du Nouveau-Brunswick n’ont jamais abandonné.

«Je trouve ça incroyable, surtout qu’on ne pensait pas se rendre aussi loin», indique Danika LeBlanc.

«C’est le fun de s’être rendu jusqu’en finale et de gagner une médaille», souligne également l’athlète de Moncton.

«Je trouve que nous avons joué un très bon match. Je suis très honorée de gagner la première médaille du Nouveau-Brunswick en frisbee ultime.»

Comme le reste de l’équipe, la joueuse âgée de 16 ans se souviendra longtemps de ce petit moment historique et de tout la semaine d’activités.

«Je vais me rappeler de tous les bons moments avec mes amis et tout le plaisir que j’ai eu à rencontrer plein de jeunes de partout au Canada.»

Comme il s’agissait de la toute dernière compétition des Jeux, une foule impressionnante s’était massée autour du terrain situé à côté du terrain de baseball.

Une foule partisane qui a pu acclamer les athlètes locaux pour une dernière fois avant le grand départ.