Les Aigles Bleus rattrapent le temps perdu

L’édition 2017-2018 des Aigles Bleus de l’Université de Moncton commence à prendre drôlement forme. Seulement lundi, le Bleu et Or a ajouté un joueur et deux entraîneurs à son personnel.

L’Acadien Ryan Chiasson est la dernière recrue à se joindre à l’équipe de Judes Vallée, après Matt Lapointe, Vincent Deslauriers et Joey Richard.

La direction de l’équipe annonce également  le retour de Ricky Jacob comme adjoint et l’embauche de Frédérick Roy, à titre d’entraîneur des défenseurs.

«Je connais Ryan depuis qu’il joue midget AAA. Je pense que c’est quelqu’un qui aurait pu avoir une carrière dans le junior majeur», explique Jean-François Damphousse.

«Il est arrivé dans une situation difficile à Sherbrooke (dans la LHJMQ) alors qu’ils avaient un alignement complet et beaucoup de profondeur. Il y avait peu de place pour lui.»

Chiasson a passé les trois dernières saisons avec les Commandos de Dieppe, dans la Ligue de hockey junior des Maritimes.

Il a d’ailleurs évolué sous les ordres de Damphousse en 2015-2016.

«Il a un bon gabarit et un bon tir. Il a joué comme affilié avec les Sea Dogs au cours des dernières années et je sais que Danny (Flynn) l’aimait beaucoup. Dès qu’ils avaient une blessure ou des joueurs qui partaient pour les championnats mondiaux, c’est le premier joueur qu’ils rappelaient», mentionne le grand patron des Aigles Bleus.

«C’est un joueur qui a un beau bagage et qui mérite une chance de jouer au niveau universitaire.»

Même si la recrue aura besoin d’une période d’adaptation avant de trouver sa vitesse de croisière, Jean-François Damphousse croit qu’il deviendra un rouage important de l’équipe.

«Les gars qu’on va rentrer à leur première année chez-nous, ça doivent être des gars qui peuvent jouer des rôles précis. C’est une ligue ou les vétérans doivent prendre beaucoup de place sur les deux premières lignes. Ce sont eux qui ont le plus d’expérience et ce sont eux qui méritent le plus de temps de glace», précise-t-il.

«Je pense qu’il peut contribuer du côté physique et du côté défensif. Je pense aussi qu’à long terme, il va également contribuer offensivement.»

Selon lui, le patineur de Dieppe n’aura aucune difficulté à s’adapter à son nouvel environnement.

«Je connais la personne et sa famille. Je sais ce qu’il va nous apporter. Il va bien s’intégrer à la mentalité qu’on recherche», affirme le directeur général du Bleu et Or.

En 2016-2017, Ryan Chiasson a présenté un dossier de 27-23=50 en 50 rencontres avec les Commandos.

Il a malheureusement pas été possible de joindre Chiasson lundi soir.

Deux anciens joueurs épauleront l’entraîneur-chef

Le nouvel entraîneur des Aigles Bleus Judes Vallée n’aura pas à chercher très loin s’il veut en savoir un peu plus sur la tradition et l’histoire de l’équipe acadienne puisqu’il sera entouré de deux anciens joueurs du Bleu et Or.

Ricky Jacob, Judes Vallée et Frederick Roy. – Gracieuseté: Université de Moncton

Le directeur général Jean-François Damphousse a annoncé lundi que Rickey Jacob et Frédérick Roy partageront le quotidien du nouveau pilote québécois derrière le banc de l’équipe.

Il s’agit d’un retour pour Jacob, qui était déjà en poste la saison dernière sous le régime Serge Bourgeois.

Roy, de son côté, était coentraîneur des Commandos de Dieppe (Ligue de hockey junior des Maritimes) avec Ryan Salvis.

«Ce sont deux gars impliqués dans leur communauté», mentionne Judes Vallée.

«Rickey Jacob connaît bien les joueurs. Il a un bon dynamisme et la connexion s’est faite rapidement», ajoute-t-il.

«Frédérick Roy travaillera avec les défenseurs. Il a une bonne expérience comme joueur et comme entraîneur. Il a connu du succès avec ses équipes et il est super motivé», mentionne également le nouvel entraîneur de l’U de M.

Les deux adjoints se disent emballés par ce nouveau défi.

«Étant un ancien joueur, mon coeur est avec les Aigles Bleus. Je veux redonner quelque chose à ce programme et je suis très content d’être de retour cette saison», indique celui qui était un redoutable marqueur dans le circuit universitaire.

«Nous aurons une très bonne équipe et il ne sera pas facile de nous affronter. Nous avons perdu des gros morceaux, mais les nouveaux joueurs et ceux qui seront de retour prendront la relève et auront de nouvelles responsabilités», explique Ricky Jacob.

«J’aime le vent de fraîcheur sur l’équipe», enchaîne Frédérick Roy.

«Moi père et moi avons joué avec les Aigles bleus. C’est une chance que je ne pouvais pas refuser. J’aime la direction recherchée par Judes Vallée et je veux lui donner un coup de main.»