Coupe Canada de football: partie remise pour Équipe N.-B.

Après avoir obtenu une première victoire historique en 2016, les footballeurs du Nouveau-Brunswick n’ont pas été en mesure de répéter l’exploit en fin de semaine lors de la Coupe Canada tenue à Wolfville, en Nouvelle-Écosse.

Au terme des trois jours d’activité, la troupe de Chris Hopkins a eu à se contenter de la dernière position du classement général.

Dans le match pour l’obtention du septième rang, Équipe N.-B. a baissé pavillon face au Manitoba par la marque de 43 à 10. Le Nouveau-Brunswick avait précédemment été défait par la Nouvelle-Écosse (24-0), ainsi que la Saskatchewan (37-1) en lever de rideau du tournoi.

Toutefois, comme dans tous les sports, les défaites se veulent formatrices pour les années futures. Selon, André Hyslop, joueur de ligne défensive et spécialiste des longues remises, cette expérience sera utile pour la formation qui pourra compter sur le retour de plus de 21 joueurs l’an prochain.

«Nous disposions de seulement quatre joueurs au sein de notre alignement qui avait participé à ce tournoi l’an dernier, alors nous n’étions pas au même niveau que les autres provinces qui affichaient un effectif beaucoup plus à maturité que le nôtre. Cependant, je juge que nous nous sommes très bien débrouillés dans l’ensemble. Nous pouvons seulement nous améliorer à partir d’ici et je crois que nous allons être une équipe difficile à affronter l’an prochain.»

D’un point de vue personnel, le principal intéressé a encore du mal à croire qu’il a eu la chance de se mesurer aux meilleurs athlètes du pays. Même si les résultats ont été décevants, il en retire beaucoup plus de positif que de négatif.

«Je trouve que c’était vraiment unique comme expérience. Nous avons affronté des équipes de qualités qui alignaient des joueurs extrêmement talentueux. Le niveau de jeu et l’intensité étaient supérieurs à ce que nous sommes habitués de voir dans notre ligue scolaire. Je sais maintenant à quoi m’attendre si je veux percer dans ce sport.»
L’athlète âgé de 16 ans croit avoir réussi à bien tirer son épingle du jeu. Ce tournoi lui a entre autres permis de réaliser quelque chose de très important.

«Maintenant, j’ai le droit de dire que je suis capable de compétitionner contre les meilleurs au Canada. Je n’ai pas eu de problème à rivaliser avec des joueurs de haut niveau. Je sens que j’ai acquis beaucoup d’expérience et ceci me sera utile pour le futur.»
Toutefois, il juge qu’il doit améliorer quelques aspects de son jeu d’ici le prochain rendez-vous en 2018.

«Je dois travailler sur mes techniques de base afin de simplifier mon jeu. J’aimerais aussi améliorer ma vitesse. J’ai remarqué que les meilleurs joueurs étaient tous très explosifs et dynamiques dans leur déplacement, alors je vais définitivement porter une attention particulière sur ce point lors de mes entrainements. Avec ce que j’ai appris cette année lors de ce tournoi et ce que je vais apprendre la saison prochaine, je vais définitivement devenir un meilleur joueur.»

André Hyslop n’aura pas beaucoup de temps pour se reposer, puisqu’il s’apprête à renouer avec l’action, alors qu’il débutera sa troisième campagne avec la formation des Olympiens de l’école L’Odyssée de Moncton dans quelques semaines.