Jeux du Canada: Aubé réussit un record personnel malgré une étouffante chaleur

Le Dieppois Maxime Aubé était en action lundi à Winnipeg, au Manitoba, alors qu’il participait à l’épreuve de triathlon aux Jeux d’été du Canada. Tout comme l’ensemble des sportifs à l’oeuvre dans leurs disciplines respectives lundi, l’athlète âgé de 15 ans a eu à composer avec la chaleur accablante qui frappait la région.

Cependant, la majorité des athlètes à Winnipeg n’avaient pas à compléter un parcours de 750 mètres de nages, suivi de 20 kilomètres de vélo et de 5 kilomètres de course. La température ressentie de 35 degrés a donc eu son mot à dire dans la performance des compétiteurs.

Ce n’est pas tout. Dame Nature avait une autre surprise pour ces pauvres triathlètes.

«La chaleur a certainement eu un effet sur mon chrono. Lors de la course, je devais m’assurer de bien m’hydrater afin de ne pas faire de crampes. De plus, il y avait beaucoup de vent, alors la section de vélo était éprouvante. J’ai eu à travailler fort dans les montées, car nous avions un vent de face. C’est assurément l’une des plus dures courses que j’ai complétée dans ma carrière.»

Le principal intéressé a finalement traversé la ligne d’arrivée avec un chrono de 1h15m28s5c, bon pour le 29e rang. Même s’il n’a pas obtenu de médaille, il est satisfait de son résultat.

«Ce n’était pas facile avec la température, mais j’ai tout de même été en mesure d’obtenir un bon temps. Ma persévérance m’a notamment permis d’abaisser mon record personnel par trois minutes. Après tout, les deux principaux objectifs que je m’étais fixés pour la course à Winnipeg étaient de terminer le parcours et de dépasser mes limites. Je suis donc satisfait.»

Deux autres athlètes de la province ont participé à l’épreuve. Jérémie Gervais a terminé 26e (1h13m47s20c) alors que Will Oliver a fini en 28e place (1h15m07s90c) Chez les femmes, les Néo-Brunswickoise Hailey Touchburn (1h17m31s30c), Mélisande Logelin (1h22m53s) et Maggie Oliver (1h24m06s80c) ont respectivement franchi la ligne d’arrivée en 17e, en 22e et en 23e position.

De son côté, Maxime Aubé est fier d’avoir eu la chance de compétitionner aux côtés d’athlètes aussi performants. Avec l’expérience acquise lors de ces Jeux, il est maintenant conscient des efforts qu’il devra déployer à l’entraînement afin d’atteindre un niveau d’excellence semblable à celui des autres Canadiens.

«Surtout lors du vélo, je regardais mes adversaires à l’oeuvre et c’était impressionnant. Ils étaient très puissants et tout semblait facile pour eux. Mon premier objectif sera d’améliorer ma forme physique afin d’être plus constant tout au long de la course. Pour ce faire, je vais devoir mettre les bouchées doubles à l’entraînement.»

Maintenant que son épreuve est terminée, il désire prendre le temps de profiter du reste de son séjour à Winnipeg. Pour l’instant, il adore son expérience en sol manitobain.

«C’est vraiment plaisant d’être ici. Il y a beaucoup de bénévoles et ils souhaitent tous s’assurer que nous sommes heureux. Ils accomplissent un travail colossal et ils font en sorte que cette expérience est unique pour les athlètes.»

De plus, il peut compter sur la présence de ses deux parents au Manitoba.

«Mon père agit à titre d’arbitre au baseball aux Jeux. Il devait couvrir un match durant ma course, mais il a eu la chance de voir la fin de l’épreuve. Quant à elle, ma mère a fait le déplacement spécialement pour moi. Je suis très reconnaissant envers eux d’avoir pris le temps de venir me supporter.