Football: Charles Lavallée s’en va jouer dans la cour des grands

Charles Lavallée est maintenant dans la cour des grands. L’imposant joueur de ligne offensive a dominé partout où il est passé au cours des dernières années. Sauf que là, l’athlète âgé de 18 ans va se retrouver avec le plus gros défi de sa jeune carrière sur les bras.

Malgré l’ampleur de la tâche qu’il a devant lui, le numéro 56 a bien l’intention de se retrouver dans l’alignement partant des Mounties de l’Université Mount Allison le 25 août à Sackville, alors que les Axemen de l’Université Acadia seront en ville.

Même si la marche est très haute entre le football secondaire et le circuit universitaire, l’ancien des Olympiens de l’école l’Odyssée de Moncton se dit en confiance à moins de 24 heures de l’ouverture officielle du camp de sa nouvelle équipe.

«Je suis excité de sortir de la maison, d’aller vivre ailleurs et de participer au camp», raconte le joueur de 6 pieds 4 pouces  et de 325 livres.

«J’ai très hâte. Ça va être le fun. Je suis avec un bon groupe d’amis et des bons colocataires», ajoute-t-il.

Contrairement à ce qui se passe habituellement, le jeune Lavallée ne sera pas en terrain inconnu à ses premiers pas dans le football universitaire.

«Je connais la plupart des joueurs parce que j’ai participé à un camp printanier avec eux», mentionne l’athlète originaire de Grand-Sault.

Il faut dire que l’Acadien a mis toutes les chances de son côté avec un été passé dans le gymnase.

«J’ai apprécié mon été, mais j’avais quand même beaucoup d’entraînement à faire. J’ai quand même pu oublier le football pendant quelques semaines.»

Lavallée avait d’ailleurs bien besoin de ne pas penser au ballon ovale un peu.

«Ce fut une année très difficile, autant mentalement que physiquement. J’ai joué beaucoup de parties (avec l’Odyssée, mais aussi avec Équipe Nouveau-Brunswick).»

Depuis quelques semaines, il a multiplié les heures d’entraînement pour arriver au camp en pleine forme.

«J’ai fait de la course pour améliorer mon cardio, mais j’ai aussi fait des poids pour augmenter ma masse musculaire. Je m’entraînais quatre fois par semaine et j’allais courir la fin de semaine», souligne-t-il.

Celui qui poursuivra ses études en arts connaît également bien le personnel d’entraîneurs (l’entraîneur-chef Scott Brady et l’entraîneur de la ligne offensive Terry Tate, notamment), qu’il a côtoyés avec Équipe Nouveau-Brunswick.

«Ils m’ont juste dit de lever des poids pendant l’été pour améliorer ma force physique», mentionne Charles Lavallée.

Le sympathique athlète se dit prêt à vivre une nouvelle aventure à compter de vendredi.

«J’espère que je vais bien faire. Je sais à quoi m’attendre. Je veux avoir une bonne première saison. Mais je dois faire ma place dans l’équipe. Rien n’est assuré», raconte-t-il.

Mais soyez certain qu’il va démontrer tout son talent dès le premier jour du camp. Il ne laissera rien au hasard.

«Je dois montrer aux entraîneurs que je peux jouer toutes les parties. Il faut que je travaille fort pour les impressionner pendant le camp. Je veux ressortir du lot parce que ce sont les meilleurs aux entraînements qui vont jouer», fait-il remarquer.

«Je dois utiliser mon expérience, tous les camps auxquels j’ai participé, toutes les parties que j’ai jouées avec Équipe Canada. Si je fais ça, ça va bien aller. Le football reste le football. Il ne faut pas être trop stressé.»

Et quand il regarde plus loin vers l’avant, Charles Lavallée n’a qu’une idée en tête.

«Je veux jouer au football professionnel. Je pense que j’ai une chance. Je vais tout donner pour que ça arrive.»

Le premier match préparatoire des Mounties est prévu pour le 19 août, face aux X-Men de l’Université St. Francis Xavier.