Jeux du Canada: des sacrifices payants pour Jacob Gallant

En ce moment, un nageur néo-brunswickois fait flèche de tout bois aux Jeux d’été du Canada présenté à Winnipeg. Même s’il s’agit de sa première participation à ce grand rassemblement sportif, Jacob Gallant a des allures de véritable vétéran dans sa discipline.

Jusqu’à maintenant, l’athlète originaire de Fredericton a remporté une médaille de bronze au 400 mètres quatre nages, en plus d’établir un nouveau record provincial au 800 mètres style libre, grâce à un chrono de 8m48s25c. Il participait aussi à la finale du 400 mètres style libre plus tard en soirée mercredi.

Lors de son arrivée en sol manitobain, le principal intéressé avait certainement confiance en ses moyens et optimiste, mais il n’envisageait toutefois pas de connaître autant de succès.

«Au départ, mon but ultime était d’obtenir une médaille dans l’une de mes trois épreuves aux Jeux. Après avoir analysé mes adversaires, j’étais conscient que la tâche n’allait pas être de tout repos, mais je suis heureux d’avoir atteint mon objectif lors de ma troisième journée de compétition. De plus, je suis extrêmement fier d’avoir abaissé une marque provinciale, chose que j’imaginais inatteignable. En somme, je suis comblé par mes performances.»

Ne croyez surtout pas que ces résultats sont apparus par pure coïncidence. Le Néo-Brunswickois qui pratique ce sport depuis maintenant huit ans assure qu’il a travaillé d’arrache-pied afin d’en arriver à cette étape.

«Ce tournoi est le point culminant de ma saison, donc je n’ai pas ménagé les efforts au cours de ma préparation. Je rêvais depuis longtemps d’avoir la chance de participer à ces Jeux, alors je n’ai rien voulu laisser au hasard. J’ai passé un nombre incalculable d’heures dans la piscine afin d’améliorer ma technique et ma forme physique. J’ai fait les sacrifices nécessaires pendant plusieurs mois pour en arriver où j’en suis présentement.»

Le plus impressionnant dans toute cette histoire est que le nageur est âgé de seulement 14 ans. Jacob Gallant doit donc concéder quelques années à ses opposants lors de ses épreuves. Toutefois, il ne s’agit pas d’un obstacle pour l’Acadien.

«Lors de mes courses, je tente de ne pas porter attention à mes adversaires. Qu’ils soient âgés de 15 ou 16 ans, ça ne fait pas de différence pour moi. Lorsque tu sautes dans la piscine, tu dois simplement te concentrer sur tes propres performances et non sur celles des autres. Je ne suis pas intimidé et je vois plutôt ceci comme un défi intéressant.»

Jacob Gallant croit que ses performances aux Jeux lui ouvriront des portes. Il souhaite d’ailleurs que ce tournoi lui permette d’attirer l’attention des entraîneurs du programme canadien de natation.

«À mon avis, il s’agit d’une belle vitrine afin d’être reconnu à l’échelle nationale. Ces Jeux m’offrent l’occasion d’obtenir de bons résultats qui devraient m’aider à me qualifier pour de nombreuses compétitions, autant provinciales que canadiennes, dans les prochaines années. Je souhaite prouver à tous que je possède le talent pour passer au niveau supérieur.»