Marc Hébert rêve à son combat du 4 novembre

Marc Hébert n’en peut plus d’attendre.

Le 4 novembre, le combattant d’arts martiaux mixtes fera son entrée dans l’octogone du Casino du Nouveau-Brunswick pour une première fois en tant que professionnel.

«J’ai vraiment hâte à ce combat, puisque je rêvais à ce moment depuis mon adolescence. Après plusieurs années de durs labeurs, mes efforts seront enfin récompensés.»

Pour l’Acadien âgé de 22 ans, il s’agit d’un premier pas vers l’atteinte d’un objectif important.

«Je souhaite obtenir une liberté financière qui me permettra de vivre de mon sport. Mon but est d’avoir l’occasion de bâtir ma vie autour des arts martiaux mixtes et c’est la première étape afin d’y arriver».

Pour son premier duel dans les rangs professionnels, le combattant originaire de Bouctouche sera opposé au Néo-Écossais Kyle Blinkhorn, qui a affiché un dossier de trois victoires et autant de revers chez les amateurs.

Même si l’affrontement est dans plusieurs semaines, Marc Hébert a déjà étudié son opposant.

«Kyle est un féroce compétiteur. Tout comme moi, il a pris part à des combats hauts en couleur. Il a perdu contre des adversaires de haut calibre, mais il a aussi défait des combattants très talentueux.»

«Il est excellent au sol, mais je sais qu’il avait des lacunes du côté de la boxe, alors il a probablement mis l’emphase sur cette technique à l’entraînement. Je vais donc avoir un plan de match en conséquence et je devrais être en mesure de le vaincre.»

Hébert est convaincu de posséder tous les atouts nécessaires afin de sortir de la cage avec une victoire.

«Je suis rapide et efficace dans un combat debout. De plus, j’ai l’avantage d’être gaucher, ce qui cause bien des problèmes aux autres combattants. Aussi, je suis à mon meilleur lorsqu’il y a moins de règles et de contraintes. J’ai hâte d’utiliser tous mes outils.»

Le principal intéressé n’a rien laissé au hasard lors de sa préparation. Il n’a pas envie de revivre le même scénario qu’il a vécu au cours de son dernier combat chez les amateurs face à Jerico MacPhee. Ayant subi la défaite par soumission, Marc Hébert a apporté quelques correctifs à sa préparation en vue de son prochain rendez-vous.

«Premièrement, le problème avec mon dernier camp était que je m’entraînais avec le frère de mon adversaire. Ce n’était assurément pas une situation idéale. Aussi, je devais travailler sur mes techniques de combat au sol, mais je me suis uniquement concentré sur le style debout. Toutefois, pour ce combat, j’ai mis les heures nécessaires à l’entraînement afin de peaufiner l’ensemble des techniques. Je n’ai absolument rien négligé pour ce duel».

Son attention est portée vers le 4 novembre, mais il a aussi une petite pensée pour les prochains adversaires qu’il affrontera ensuite.

«Il y a beaucoup de combattants amateurs qui ont fait le saut chez les professionnels récemment et, à mon avis, ils n’ont pas affronté de vrais hommes lors de leurs combats précédents. J’ai donc hâte de les défier. Ils me fuyaient par le passé, mais ils ne peuvent pas se sauver chez les professionnels.»