Midget AAA: le Moose du Nord-Est aura du caractère

Charles LeBlanc n’aura pas de Sidney Crosby ou de Luc Bourdon parmi ses ouailles cet hiver, c’est un fait. Mais l’entraîneur assure néanmoins que les autres formations de la Ligue de hockey midget AAA du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard vont vite découvrir qu’elles ne pourront pas venir faire leur loi au Centre régional K.-C.-Irving.

Le Moose du Nord-Est, dont le nom sera confirmé en milieu de semaine prochaine, de même que l’uniforme aux couleurs des Kings de Los Angeles, a bien l’intention d’implanter un programme qui fera la fierté de la région.

En attendant, LeBlanc aime bien ce qu’il a vu jusqu’ici à l’entraînement de la part de ses jeunes blancs-becs.

À l’écouter, ça patine, c’est intense et c’est beau à voir.

Tous sans exception, y compris ceux qui étaient avec les défunts Rivermen de Miramichi la saison dernière, tentent d’en mettre plein la vue.

LeBlanc est particulièrement fier que l’organisation ait réussi à convaincre le gardien Alexandre Lévesque, le défenseur Jarrett Wood ainsi que les attaquants Mathieu Blanchard et Dylan Cormier de revenir dans la région, eux qui évoluaient à l’extérieur de la province la saison dernière. Lévesque, Woods et Blanchard portaient les couleurs des Gladiators de la Newbridge Academy, à Halifax, alors que Cormier a disputé la dernière campagne en sol québécois avec les Dynamiques du Collège Charles-Lemoyne au niveau midget Espoir. Il a aussi joué quelques parties avec les Riverains du même collège dans le circuit midget AAA.

«C’était une priorité de les faire revenir à la maison et de les aider à se développer ici», souligne Charles LeBlanc.

Tous les quatre auront évidemment un grand rôle à jouer dans les succès de l’équipe, de même que les arrières Frédéric Castonguay, Olivier Landry et Devin Labillois, en plus des attaquants Brendan Milson, Danik Bossé, Zachary Young, Courtney Johnston et Jérémie Rousselle.

Si Blanchard devrait logiquement être le principal atout offensif de l’équipe, LeBlanc révèle que d’autres patineurs ont retenu son attention jusqu’ici au camp. Il pense, entre autres, à Brendan Milson, qui est le jeune frère de l’ancien du Titan d’Acadie-Bathurst Bryce Milson, et à Jérémie Rousselle, un petit bonhomme de Tabusintac doté d’une grande éthique de travail.

«Milson n’a peut-être pas le talent offensif de son frère Bryce mais il a plus de caractère. Je le vois un jour dans la LHJMQ. Pour ce qui est de Rousselle, j’aime sa vitesse et le fait qu’il soit un gros travaillant. Nous allons donc avoir beaucoup de vitesse à l’attaque. Cela dit, notre grande force sera notre défensive», mentionne LeBlanc.

Le directeur général Hollis Chamberlain a lui aussi vanté le petit Rousselle.

«Je le compare à un Louis Melanson en moins raffiné. Il possède un très bon coup de patin et il a du chien. Chaque fois qu’il est sur la glace, il se passe quelque chose», raconte-t-il.

Le Moose procédera à ses derniers retranchements au terme du Jamboree préparatoire qui aura lieu en fin de semaine au Centre Superior Propane de Moncton.

Le Moose y disputera quatre duels en deux jours. D’abord face aux Flyers de Moncton (9h) et au Pride de Charlottetown (12h30), samedi, puis contre les Capitals de Fredericton (10h45) et le Wild de Kensington (16h), dimanche.

Le Moose sera privé de quelques éléments pour le Jamboree en raison de leur participation à des camps junior A. Ainsi, Frédéric Castonguay, Isaac Pelletier et Samuel Gendron sont toujours au camp des Tigres de Campbellton, alors que Zachary Young prend part à celui des Timberwolves de Miramichi. Enfin, Danik Bossé se trouve quant à lui au camp du Blizzard d’Edmundston.

Pour ce week-end, le Moose portera les uniformes des défunts Vikings du Restigouche-Nord dans la Ligue senior Nord-Est. «Mon chum (Peter Thorne) a eu la gentillesse de me prêter les chandails», indique Hollis Chamberlain.