Mathieu Martin découvre une nouvelle passion avec le Blizzard

Mathieu Martin n’aura pas cherché bien longtemps une nouvelle passion, après avoir terminé son parcours de hockeyeur chez les Aigles Bleus de l’Université de Moncton.

Sa paire de patins lui sera utile encore une fois cette année, puisqu’il agira à titre d’entraîneur adjoint du Blizzard d’Edmundston de la Ligue de hockey des maritimes.

De retour au bercail, le natif d’Edmundston est heureux d’avoir l’occasion de prendre part à cette nouvelle aventure dans la région.

«Je n’ai pas eu l’opportunité de porter les couleurs de l’équipe de ma ville en tant que joueur, mais au moins j’ai la chance de faire partie de cette première édition et d’être témoin de l’enthousiasme de la communauté. De plus, je vais être en mesure de voir ma famille et mes amis sur une base quotidienne dorénavant, alors c’est très spécial pour moi.»

Au boulot depuis quelques semaines, l’Acadien âgé de 24 ans se familiarise encore à la transition de joueur à entraîneur. Pour l’instant, il apprécie l’expérience.

«Jusqu’à présent, ça va très bien. Je ne pourrais pas demander mieux pour une première expérience. Avant les matchs, j’ai le même feeling que lorsque j’étais joueur. Je dois maintenant canaliser cette énergie afin de la retransmettre à nos jeunes.»

Il croit que ce changement arrive à bon point dans sa vie.

«Je vais m’ennuyer de jouer. Toutefois, on dirait que je me sens plus à l’aise derrière le banc. J’aimais beaucoup compétitionner, mais je suis rendu à une étape de ma vie où je suis heureux de simplement m’amuser sur la patinoire. De plus, j’éprouve beaucoup de satisfaction à transmettre le savoir que j’ai acquis au cours de ma carrière aux plus jeunes.»

Il souhaite d’ailleurs que ce passage avec le Blizzard lui permette d’atteindre des objectifs plus grands dans quelques années.

«À moyen terme, j’aimerais avoir un poste d’entraîneur-chef au niveau junior. À long terme, mon but est d’être à la tête d’un programme universitaire, tel que celui de l’Université de Moncton.»

Quant à son rôle au sein du Blizzard cette saison, il aura comme tâche principale de s’occuper de la brigade défensive. D’ailleurs, il est loin de se plaindre de l’effectif dont il disposera.

«Nous comptons sur Alexandre Bernier et Noah Alward, tous deux âgés de 20 ans, qui seront parmi les meilleurs défenseurs du circuit cette saison. Nous aurons aussi le tandem de Alex Lavoie et Tristan Mercure qui pourront évoluer au sein de notre formation pour trois ans. Ajoutons à ce quatuor les arrières Justin Lush et Keenan Gillis qui ont été dominants au niveau midget AAA l’an dernier. En somme, nous serons redoutables à cette position cette année.»

«C’est excitant pour moi de travailler avec un groupe aussi talentueux. Nous disposons de sept défenseurs qui peuvent remplir n’importe quel rôle en tout temps. Je souhaite donc maintenir la bonne humeur au sein de ma brigade et les aider dans leur développement.»

Il juge que le reste de l’alignement est tout aussi menaçant. C’est pourquoi il s’attend à voir son équipe connaître du succès cette saison.

«Sur papier, on a d’excellents joueurs. C’est simplement une question de pouvoir transporter tout ce potentiel sur la patinoire lors des rencontres de saisons régulières. Nous avons beaucoup de travail à faire, certes, mais je pense que ça devrait bien se dérouler avec le groupe que nous avons entre les mains. L’objectif est de constamment s’améliorer afin d’être au meilleur de nos capacités lors des séries éliminatoires.»

Mathieu Martin et sa troupe tenteront d’entamer la saison régulière du bon pied le 15 septembre, alors qu’ils rendront visite aux Slammers de Woodstock.