Le Blizzard d’Edmundston fin prêt à faire face à la musique

L’attente est enfin terminée pour le Blizzard d’Edmundston, qui disputera vendredi soir le tout premier match du calendrier régulier de son histoire au sein de la Ligue de hockey junior des Maritimes.

Pour l’occasion, la troupe de Ryan Salvis sautera sur la glace du AYR Motor Centre pour y affronter les Slammers de Woodstock.

Le défi s’annonce de taille pour le Blizzard, qui se frottera pour son baptême à un adversaire qui figure dans le top-10 du classement des meilleures équipes au pays que vient de publier la Ligue de hockey junior du Canada.

Rien n’est toutefois impossible pour la formation d’Edmundston, puisque celle-ci était venue à bout des Slammers 6-4 lors d’une rencontre du calendrier préparatoire disputée plus tôt ce mois-ci.

La direction du Blizzard avait convié mercredi les partisans de l’équipe au Palladium de Saint-Jacques afin de procéder au dévoilement de l’alignement dans le cadre d’un BBQ festif où les hot-dogs et les ployes s’envolaient aussi rapidement que les abonnements de saison.

Les Chevaliers de Colomb d’Edmundston (Conseil 1932) ont profité des célébrations pour remettre à l’équipe junior une somme de 40 000$ qui servira à défrayer les coûts d’hébergement des joueurs de la formation.

Près de 200 personnes ont répondu à l’appel de l’équipe junior qui a profité de l’occasion pour dévoiler l’identité du joueur qui agira cette saison à titre de capitaine.

C’est l’attaquant Kyle Ward qui sera le capitaine de l’équipe composée d’une vingtaine de joueurs.

Le numéro 17 du Blizzard est un ancien porte-couleur des Sea Dogs de Saint-Jean de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il a eu l’occasion de prendre part au prestigieux tournoi de la coupe Memorial la saison dernière.

«On veut remporter le premier match vendredi pour donner le ton à la saison», a expliqué Kyle Ward, en ajoutant que l’ambiance sur glace et dans le vestiaire était des plus agréables en ce début de saison.

Pour l’entraîneur Ryan Salvis, le premier objectif à atteindre est de réussir à prendre part aux séries éliminatoires.

«J’aime bien le déroulement de la semaine jusqu’à maintenant. Je crois que tous les morceaux sont en place et que l’équipe est suffisamment forte pour atteindre les séries éliminatoires», a indiqué Ryan Salvis avec une bonne dose de confiance.

Le Blizzard évoluait l’an dernier à Dieppe. Les Commandos ont terminé l’année au 2e rang de la division Nord avec 61 points, soit une fiche de 27 victoires, 16 défaites, 4 défaites en temps supplémentaire et 3 revers en fusillade. En série, les Commandos ont été éliminés en 6 parties en demi-finale de division contre les Western Capitals de Summerside.

L’entraîneur-chef du Blizzard dit vouloir voir son équipe s’imposer particulièrement lors des rencontres qui seront disputées à domicile.

«Il y a beaucoup de talent à l’offensive, mais les joueurs de l’équipe devront se regrouper sur la glace et faire plus d’efforts en défensive», raconte Ryan Selvis.

«Le message que je vais livrer aux joueurs sera toujours le même: il faut gagner chaque match!», résume l’entraîneur-chef du Blizzard et ancien porte-couleur des Wildcats de Moncton.

Plus tôt cette semaine, le Blizzard a transigé avec les Ramblers d’Amherst, cédant l’attaquant de 20 ans Liam Conrad en retour de leur premier choix territorial au repêchage midget de 2017, Malcolm MacEachern, et de leur premier choix au repêchage midget de 2018.