Un premier gros test pour les Wildcats

Vous n’avez pas la berlue. Les Wildcats de Moncton sont bel et bien au premier rang du classement de la LHJMQ. Sauf que la troupe de Darren Rumble aura droit à son premier véritable test de la saison 2017-2018 avec un périple de trois rencontres en autant de jours en sol québécois.

Le périple débutera vendredi soir à Sherbrooke, alors que les Wildcats (4-1-0) rendront visite au Phoenix (2-1-2). Ce sera ensuite des arrêts au domicile des Voltigeurs de Drummondville (3-1-0), samedi après-midi, et de l’Océanic de Rimouski (2-1-1), dimanche après-midi.

Malgré l’ampleur du défi qui attend son équipe, l’entraîneur s’attend à un voyage payant.

«On ne connaît pas du tout ces équipes. Je sais que Sherbrooke est une des meilleures formations en ce début de saison. Ce sera difficile, c’est certain», affirme-t-il.

«Je veux des performances exactement comme celle de mardi soir contre les Screaming Eagles (une victoire de 7 à 2). C’est un des meilleurs efforts de mon équipe que j’ai vue au cours des cinq dernières saisons», avance Darren Rumble.

«On a joué du hockey intense pendant 60 minutes et l’exécution des systèmes était presque parfaite. Chaque joueur a fait sa part et a montré beaucoup de caractère.»

L’attaquant acadien Mika Cyr assure que les Wildcats n’ont absolument aucun complexe face à leurs rivaux québécois.

«De la façon dont nous jouons, je pense que nous sommes une des bonnes équipes cette saison. On vient juste de gagner trois parties de suite et on veut apporter ce momentum au Québec, mentionne le numéro 24. Si on fait ça, on devrait sortir de là avec au moins deux victoires et peut-être trois. On va jouer le même genre de partie que nous avons joué à la maison et ça devrait bien aller.»

Même s’il a raté de nombreuses rencontres – 98 au total – en raison de blessures au cours de deux dernières saisons, le joueur de centre qui compte quatre buts et huit points jusqu’à maintenant a bien l’intention d’assumer son rôle de vétéran.

«Je vais essayer d’être un mentor, un leader pour les plus jeunes, pour qu’ils se sentent confortables à jouer ces trois parties au Québec.»

Le joueur âgé de 18 ans se dit d’ailleurs impressionné du rendement des jeunes loups depuis le début de la saison.

«Les jeunes sont vraiment bons. Ils poussent les vétérans à être meilleurs depuis le début du camp. Et avec les séances d’entraînement hors glace que nous avons eues depuis le début, je ne suis pas surpris que nous soyons meilleurs que les autres équipes en troisième période. Je pense qu’on va continuer à surprendre pas mal de monde jusqu’à la fin de la saison.»

Le défenseur Simon Le Coultre pense aussi que la récolte devrait être bonne pour ce premier voyage de la saison.

«Je sais que les trois équipes vont sortir très fort contre nous, parce qu’ils savent que nous avons une séquence de trois victoires. Ils nous attendent et ils seront prêts à nous affronter. Ce sera à nous d’imposer notre jeu et notre rythme, même si on n’est pas à la maison. Les prédictions, ce n’est jamais acquis. On a un bon début, mais on a encore des petits détails à régler. On veut commencer fort au cours des deux premières périodes et tuer le match en troisième, comme on a fait depuis le début de la saison», raconte le patineur suisse.

Selon lui, la recette du succès est très simple pour les Wildcats.

«On est tous solidaire set on travaille fort à l’entraînement. Ça nous permet de terminer très forts en troisième période.»

Le gardien Matthew Waite, blessé à une épaule lors du match de mardi contre le Cap-Breton, devrait être en mesure de jouer pendant le voyage. On prévoit cependant rappeler le jeune Alec MacDonald du junior A, juste au cas.

Blessé à une hanche, l’attaquant Anderson MacDonald devrait être à son poste vendredi soir, alors que les Wildcats rendront visite à son ancienne équipe, le Phoenix de Sherbrooke. Mark Grametbauer défendra la cage des visiteurs pour ce premier match du voyage.