Wildcats: un premier test concluant!

Le test est concluant!

La plupart des amateurs de hockey, autant des Maritimes que du Québec, ont accueilli le bon début de saison des Wildcats de Moncton (4-1-0-0, 8 points) avec un certain scepticisme et une grosse gorgée d’eau.

On se disait que l’équipe de Darren Rumble (5-1-2-, 12 points) allait revenir sur terre dès son premier voyage en sol québécois.

Eh bien non, les hommes en rouge, blanc et noir ont traversé la première épreuve de la saison avec un certain panache.

Moncton a amassé quatre points sur une possibilité de six, avec une victoire de 5 à 3 sur le Phoenix de Sherbrooke (2-3-2, 6 points) vendredi et des revers en prolongation de 6 à 5 face aux Voltigeurs de Drummondville (5-1-0, 10 points) samedi et de 4 à 3 contre l’Océanic de Rimouski (4-1-1, 9 points) dimanche.

Résultat; les Wildcats rentrent au bercail à égalité au sommet du classement de la LHJMQ avec les Remparts de Québec (6-1-0, 12 points), qui ont toutefois un match de plus à disputer que leurs rivaux.

De quoi rendre un entraîneur de très bonne humeur, malgré sa suspension d’un match (il a lancé une bouteille d’eau en direction des officiels après la défaite en prolongation à Drummondville).

«Mes joueurs ont travaillé comme des forcenés pendant tout le voyage. Notre éthique de travail sera pour nous la clé du succès pendant toute la saison. J’ai beaucoup apprécié l’engagement de tout le monde durant ces trois parties, explique Rumble. J’ai aussi bien aimé le fait que nous n’avons jamais abandonné. Nous avons tiré de l’arrière trois fois contre les Voltigeurs (samedi) et nous sommes revenus de l’arrière.»

Même scénario dimanche, alors que les visiteurs ont laissé l’Océanic prendre une avance de 3 à 1. Mais des buts de Jakob Pelletier (5 pieds 8 pouces et 154 livres, âgé de 16 ans. Fiche de 4-6=10 en 8 rencontres) et Liam Dunda (6 pieds 5 pouces et 215 livres, âgé de 20 ans. Fiche de 2-3=5 en 8 parties) allaient forcer la prolongation.

L’entraîneur affirme ne pas tenir compte des statistiques individuelles de ses joueurs.

S’il l’avait fait, il aurait noté que deux de ses joueurs, Mika Cyr (5 pieds 8 pouces et 150 livres, âgé de 18 ans) et Jeremy McKenna (5 pieds 10 pouces et 182 livres, âgé de 18 ans), trônent au sommet de la colonne des meilleurs pointeurs du circuit Courteau.

L’Acadien de Sainte-Anne-de-Madawaska présente une fiche de 7-6=13 en 8 rencontres, alors que l’Insulaire de Summerside affiche un rendement de 6-6=12 en 8 parties.

«C’est bien pour eux, mais j’essaie de ne pas regarder ces choses-là», mentionne l’entraîneur des Wildcats.

Mika Cyr et sa bande disputeront leur prochaine rencontre mercredi soir, alors que les Mooseheads de Halifax (4-1-2, 19 points) seront en ville.